Dinguiraye : un « réseau » de QNET démantelé et sommé de quitter la ville

Récemment arrivée à Dinguiraye, Infinity Millennials, une filiale de la société de vente multiniveau QNET, est sommée de quitter la préfecture. Les autorités locales indiquent que l’entreprise n’a aucun document lui permettant d’exercer sur le terrain, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Faranah.

Selon nos informations, il y a deux mois que l’entreprise Infinity Millennials s’est installée à Dinguiraye. Elle a fait venir 73 personnes en provenance de différentes localités de la Guinée ainsi que de la Sierra Leone et du Libéria. Ces derniers disent avoir été appelés par des proches à eux, qui leur ont proposé du travail à Dinguiraye. A leur arrivée dans la ville, les responsables de la société leur ont demandé de payer un montant de six millions cinq cent mille francs guinéens (6 500 000 GNF) chacun pour suivre d’abord une formation. Ils leur ont fait croire qu’à l’issue de cette formation, ils allaient recevoir plusieurs types de produits à revendre.

Mais aussi, qu’ils deviendraient des partenaires de l’entreprise, ce qui leur permettrait d’avoir beaucoup de revenus. Après avoir versé le montant demandé et débuté la formation, ces 73 personnes ont été déployées dans la ville pour chercher des clients pour la société avec la promesse d’avoir un pourcentage pour chaque client trouvé. Et c’est lorsque ces agents sont descendus sur le terrain pour convaincre les citoyens de rejoindre Infinity Millennials, qu’ils ont attiré les attentions de certaines personnes averties. C’est le cas notamment du mouvement « Dinguiraye d’abord », qui s’est aussitôt intéressé à cette affaire.

« Après nos vérifications, nous avons compris que même les 73 personnes qui étaient avec la société ne savaient pas dans quoi ils sont embarqués. Beaucoup d’entre eux ont dit que ce sont des frères à eux qui les ont appelés pour leur proposer ce travail. Quand ils ont venus, chacun d’eux a payé le montant de 6 500 000 francs qui leur a été demandé. Après, les responsables de la société leur ont dit de suivre la formation, en attendant l’arrivée des produits à revendre qu’ils disent avoir commandés. C’est lorsqu’on s’est intéressés au dossier qu’eux-mêmes ont compris qu’ils ont été trompés », a expliqué Marouane Diallo, coordinateur du mouvement Dinguiraye d’abord.

Il ajoute que son organisation a saisi les autorités, qui ont aussitôt sommé Infinity Millennials, considérée comme un réseau d’escroquerie, de quitter la préfecture de Dinguiraye. « Nous avons rencontré le premier responsable de la société avec qui on a échangé. A la suite de notre rencontre, nous sommes allés rencontrer monsieur le préfet pour lui exposer la situation. Et immédiatement, le préfet les a sommés de quitter Dinguiraye, il leur a donné jusqu’au mardi prochain pour partir. Après cette date, quiconque parmi eux sera vu sur le territoire de Dinguiraye, sera arrêté et traduit devant les juridictions compétentes », a fait savoir M. Diallo.

Joint au téléphone, le préfet de Dinguiraye, Colonel Mamadi Touré, a confirmé l’information. Il dit avoir demandé à l’entreprise de quitter Dinguiraye, parce qu’elle « n’a aucun document l’autorisant à exercer des activités » dans la préfecture.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tel: 620241513/660272707

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS