Kamsar (Boké) : la manifestation gagne du terrain, l’exploitation minière affectée

Entamée hier, la manifestation des femmes de Kamsar (qui protestent contre les délestages électriques), gagne du terrain. Ce mardi, 16 novembre 2021, le mouvement s’est étendu à d’autres quartiers. L’exploitation minière et la plupart des activités sont aujourd’hui bloquées dans cette ville industrielle, a appris Guineematin.com de sources locales. Les manifestants ont érigé des barricades sur les rails pour empêcher la circulation des trains minéraliers.

Toutes les démarches menées hier par les autorités locales n’ont pas suffi pour faire baisser la tension. Au contraire, la grogne s’est étendue aujourd’hui à d’autres localités, où des citoyens sont également sortis pour réclamer une meilleure fourniture du courant électrique.

« La manifestation est partie du quartier Amacef, elle a ensuite touché Bas-fond et Kambalanta. Hier, ce sont les femmes de ces trois quartiers qui ont manifesté contre les délestages électriques, devenus très fréquents ici. Mais, aujourd’hui, la banlieue aussi est entrée dans la danse. Les populations de plusieurs localités de cette zone sont aussi descendues dans la rue, les gens ont érigé des barricades de Bagataye jusqu’à Sara. Actuellement, aucun engin roulant ne circule dans la ville, même pas un vélo. Quant aux trains minéraliers, ils sont à l’arrêt depuis hier. Les manifestants exigent que tous les quartiers soient desservis en courant comme cela se faisait avant », a expliqué à Guineematin.com un habitant de Kamsar, joint au téléphone.

A suivre !

Alpha Assia Baldé et N’diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS