Grogne à la société minière de Mandiana (Koundjan) : les routes d’accès à l’usine barricadées par les travailleurs

« Une amélioration des conditions de vie et le recrutement des travailleurs de ENCORES par la SMM (société minière de Mandiana) ». Ce sont là les points de revendications des travailleurs qui bloquent depuis plus de 24 heures déjà toutes les routes qui mènent à l’usine de la société minière de Mandiana et paralysent les activités de terrain de ladite société dans la sous-préfecture de Koundjan.

Selon les informations confiées à Guineematin.com, depuis hier, lundi 15 novembre 2021, les travailleurs de ENCORES (une société de sous-traitance de la société minière de Mandiana) sont en grogne pour exiger plus de garantie pour leur emploi. Et, pour ce faire, ils réclament leur recrutement par la SMM (la société mère), même s’ils vont rester encore sous la coupe de la société de sous-traitance ENCORES.

Apparemment, les négociations à l’interne n’ont rien donné de satisfaisant. Et, les travailleurs tentent désormais un passage en force. Ils ont érigé des barricades sur toutes les routes qui mènent à l’usine de la société minière. « Depuis hier, à 5 heures, les travailleurs sont dans la rue. Et, avec l’aide des jeunes du village, ils ont barricadé toutes les routes d’accès à l’usine », a confié une source locale à Koundjan.

Face à la tension sur place, le préfet de Mandiana, le colonel Mamady Dembélé, s’est rendu très tôt ce mardi matin à Koudjan pour tenter de désamorcer la crise. Mais, visiblement, rien n’est encore gagné. Les travailleurs tiennent mordicus à la satisfaction de leurs revendications avant la reprise du travail.

A rappeler qu’au mois de mars dernier, des travailleurs de la société ENCORES à Koudjan avaient aussi débrayé pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail.

A suivre !

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS