Le maire de N’Zérékoré a conféré hier, mercredi 14 avril 2021, les autorités et les leaders religieux musulmans de la ville. Moriba Albert Délamou a invité les imams à véhiculer des messages de sensibilisation sur le maintien de la paix et la quiétude sociale dans leurs mosquées. Cela, en vue d’éviter de nouvelles violences intercommunautaires dans la ville, a appris Guineematin.com à travers son correspondant sur place.

 

L’inquiétude était grande ces derniers jours à N’Zérékoré, où beaucoup redoutaient un nouveau conflit intercommunautaire. Cette inquiétude fait suite à un affrontement qui a opposé lundi soir, deux groupes de jeunes issus des ethnies Kpèlè et Malinké, au quartier Nyen Kpama 2.

« Ce problème est parti d’une incompréhension entre un groupe de jeunes qui faisait du thé et un autre jeune qui était en train de papoter avec une dame. Les jeunes qui faisaient du thé à côté sont venus vers lui pour lui dire de quitter là-bas. Ils ont dit que c’est le ramadan qui commence et qu’ils ne veulent pas voir un homme et une femme près d’une mosquée. Le jeune qui n’est pas musulman a répliqué, et ses amis sont venus l’appuyer. C’est ainsi qu’il y a altercation entre les deux camps », a expliqué le maire de la ville de N’Zérékoré.

 

Une femme a été blessée par balle dans cet affrontement, avant que la police ne parvienne à maîtriser la situation. Pour éviter que cette dangereuse situation ne prenne de l’ampleur, les autorités de la ville ont décidé d’impliquer les religieux pour faire de la prévention. C’est ainsi que le maire Moriba Albert Délamou a convié la ligue islamique communale et les imams de la ville pour plancher autour de cette question. Il leur a demandé de s’impliquer dans la sensibilisation afin de préserver la paix et la quiétude à N’Zérékoré.

 

« Si des dispositions ne sont pas prises rapidement, cela va créer un autre problème. On va dire que la communauté musulmane et celle chrétienne sont en train de s’affronter. Donc pour éviter un tel problème, vous (les imams) avez un grand rôle à jouer. Il fallait donc qu’on vous informe de la situation pour que vous puissiez passer des messages de paix et d’entente. Je veux que vous relayiez ces messages dans vos mosquées pour que la situation se calme. Donc, c’est sur vous que je compte pour que la paix qu’on a pu obtenir difficilement soit sauvegardée », a dit le maire de N’Zérékoré.

Elhadj Aly Souleymane Condé, secrétaire communal des Affaires religieuses de N’Zérékoré

De leur côté, les autorités religieuses ont pris l’engagement de jouer leur partition dans la préservation de la paix et du vivre ensemble à N’Zérékoré. « On n’était pas au courant de cette affaire. Mais comme on a eu cette information aujourd’hui, on a pris l’engagement devant le maire, les imams aussi ont pris l’engagement devant moi, qu’ils vont continuer à sensibiliser les fidèles pour maintenir la paix à N’Zérékoré », a déclaré Elhadj Aly Souleymane Condé, secrétaire communal des Affaires religieuses de N’Zérékoré.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin