Une petite fille de deux ans a été retrouvée morte ce vendredi, 9 avril 2021, à Kankan. Le corps de la victime était dans la rivière Batrou, qui sépare la ville de Kankan à la sous-préfecture de Senkèfara. Les circonstances de sa mort ne sont pas encore élucidées mais la piste criminelle reste privilégiée, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans le Nabaya.

Nanfadima Kaba, 2 ans, a quitté chez elle hier, à 18 heures, pour une destination inconnue. Jusque tarde la nuit, ses parents étaient à sa recherche, sans succès. Et ce vendredi matin, des passants ont aperçu le corps sans vie de la petite sous le pont situé sur la rivière Batrou, qui sert de frontière entre la ville de Kankan et la sous-préfecture de Senkèfara, d’où est originaire la ville. Son grand frère, Sékou Kaba, se demande comment la victime s’est retrouvée là.

« Hier, lorsque je suis rentré du boulot, on m’a fait savoir que ma sœur n’est pas rentrée. Je suis passé dans les radios pour diffuser un communiqué, annonçant sa disparition. Ce matin encore, je suis parti à Fasso TV avec sa photo pour faire un autre avis de disparition. C’est en quittant là-bas qu’on m’a appelé pour dire que le corps de ma sœur a été retrouvé à la rivière ici. Notre maison est à plus de 500 mètres d’ici, on ne sait pas donc comment elle est arrivée ici », a-t-il dit.

Après son constat sur le terrain, Mamady Sacko, le chef de quartier de Senkèfara, s’interroge aussi sur les circonstances de la mort de cette jeune fille. Et pour chercher à avoir des réponses à ces interrogations, les agents de la protection civile ont transporté le corps de la victime à l’hôpital régional de Kankan pour une autopsie. En attendant les résultats de l’expertise médicale, la thèse d’un meurtre n’est pas écartée. Car, des gouttes de sang sont visibles sur ses lèvres et ses doigts.

A suivre !

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com