Comme annoncé précédemment, la réouverture des classes intermédiaires a eu lieu ce mardi, 1er septembre 2020, en Guinée. Et, comme on pouvait s’y attendre, cette rentrée des classes a été morose dans plusieurs écoles de Conakry. C’est le cas notamment à l’école primaire de Hamdallaye et Bella école, où les quelques élèves qui ont rallié les lieux ont été libérés par les encadreurs, rapporte Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Très tôt ce matin, quelques enfants en tenue d’écolier étaient visibles au niveau de certains axes routiers de Conakry. Certains cherchaient un taxi, alors que d’autres tapaient à pied pour se rendre à l’école. Mais, plusieurs parents ont préféré garder leurs enfants à la maison, surement pour voir ce que sera cette première journée d’école pour les classes intermédiaires. Et, le moins qu’on puisse dire, c’est que cette réouverture des classes a été timide.

A l’école primaire de Hamdallaye, sur un effectif de 1200 élèves attendus, c’est seulement une centaine qui s’est présentée. Et, parmi ces élèves présents, aucun ne portait un masque de protection contre la maladie de COIVD-19 dont Conakry est l’épicentre en Guinée.

« Ce matin nous avons programmé les 1ères, 2èmes et 3èmes années ; et, dans l’après-midi, les 4èmes et 5èmes années. C’est dans le cadre du respect des mesures barrières. Certains enseignants sont présents et on a reçu les kits sanitaires bien avant aujourd’hui. On les a reçus au lancement de l’examen d’entrée en 7ème et ils sont composés de savon, d’eau de javel et de thermoflashs », a confié Mariama Dalanda Diallo, la directrice de cette école.

Egalement, à Bella école, les quelques rares élèves qui y ont été, ont été libérés par la direction. « Les cours ne reprendrons que le 7 septembre prochain à cause de l’eau qui inonde l’enceinte de l’établissement », a indiqué Ibrahima Bah, le fondateur de cette école privée.

Amadou Lama Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 621686148

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin