Aissatou Bobo Diallo, élève battue et blessée par son enseignant


L’acte s’est passé au collège Thindel, dans la commune urbaine de Labé. Un enseignant a violemment battu une élève au point de lui causer une grave blessure au bras. La famille de la victime s’insurge contre cette situation et attire l’attention des autorités sur l’attitude de cet enseignant.

Ce mercredi, 10 février 2021, Aïssatou Bobo Diallo, élève en classe de 8ème année au collège Thindel, n’a pas été à l’école. Car son bras droit est plâtré et elle est obligée de l’immobiliser pendant un moment. Et, cette situation fait suite à des sévices corporels que son professeur de Mathématiques, Dian Malal Diallo, lui a administrés à l’école.

« Hier, après le cours de biologie, le professeur nous a demandé de ramasser les bouts de papiers qui étaient dans la classe. Ce que nous avons fait. Et, cela a coïncidé avec l’arrivée du professeur de mathématiques. Et, comme ma copine avait peur, je me suis moquée d’elle à travers un sourire. Le professeur de Biologie m’a demandé pourquoi je riais, j’ai répondu que ce n’était rien. C’est ainsi que le professeur de mathématiques m’a demandé de le suivre à la direction. Quand je suis partie, je l’ai trouvé avec un bâton. Il m’a dit de me coucher et s’est mis à me battre. Lorsqu’il a donné trois coups, j’ai mis ma main pour bloquer le quatrième. C’est là que j’ai ressenti une forte douleur et j’ai compris que j’ai eu une blessure interne parce que je n’arrivais plus à plier mon bras », a expliqué l’élève.

Immédiatement, la jeune fille est rentrée à la maison et ses parents l’ont emmenée à l’hôpital pour des soins. « Lorsque notre fille est revenue de l’école avec cette blessure, mon mari et moi étions très remontés contre l’enseignant. Nous étions prêts à aller en découdre avec l’enseignant. Parce qu’aucun parent ne peut digérer cela, voir son enfant battu de cette manière. Mais, les voisins nous ont remonté le moral.

On a fait la radiographie et heureusement, le bras n’est pas fracturé. Il y a eu juste une luxation au niveau de son bras et nous l’avons plâtré pour l’immobiliser. Cet enseignant a battu ma fille à tort parce que selon elle, c’est tout simplement parce qu’elle a ri. Et, je précise que cet enseignant est un habitué des faits. Parce que lundi dernier, il avait aussi donné des fessées à ma fille, elle ne pouvait même pas s’asseoir », a dit Kadiatou Sow, la mère de la victime.

Pour l’heure, nous n’avons pu entrer en contact avec l’enseignant mis en cause pour recueillir sa version des faits. De son côté, le principal du collège Thindel, Mamadou Moustapha Diallo, que nous avons joint au téléphone, a dit qu’il est informé de cette affaire mais qu’il ne souhaite pas s’exprimer là-dessus.

A suivre !

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin