Atelier CENIPrévue en début d’après-midi de ce samedi 20 février 2016, la clôture de l’atelier de planification des élections locales peine à se concrétiser à l’ENI de Kindia. Le virus politique semble contaminer les relations jusque-là cordiales entre les commissaires, a constaté Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

Initialement, la clôture de l’atelier était annoncée pour 13 H. Mais, les retards ont poussé les organisateurs à reporter la cérémonie à 15 heures ; puis, à 18 H ! Mais, à 18 heures et quelques, on commence à nous parler maintenant de 19 heures.

Guineematin.com cherche en vain des informations officielles qui expliqueraient ce retard. Mais, nos commissaires qui étaient très réceptifs hier sont plutôt concentrés sur leurs contradictions internes, ce samedi.

Selon certaines confidences, les techniciens ont fini leur travail de planification des élections et leur proposition de chronogramme. Mais, les très politiques commissaires de la CENI auraient d’autres calculs qui doivent se greffer aux travaux techniques, ce qui a fait naître des contradictions entre eux.

En langue locale, Elhadj Ibrahima Kalil Keita, qui cherchait des arguments avec un interlocuteur, a estimé qu’on peut invoquer un « découplage » des élections locales, en mettant en avant le fait qu’il n’y aura pas de campagne pour les élections de districts et quartiers.

Un commissaire qui tient à l’organisation des élections locales avant fin juin de cette année, a estimé que c’est pour des raisons politiques que les autres commissaires de la CENI ne veulent pas qu’il y ait un chronogramme avec des dates sur toutes les étapes du processus…

Bref, tout porte à croire que la fin heureuse de l’atelier ne se fera pas tôt, ce samedi. Au grand dam de ceux qui n’ont plus d’argent pour payer une autre nuitée d’hôtel…

A suivre !

De l’ENI de Kindia, Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin