L’ex maire tacle le RPG : « l’administration de Siguiri est Siguirinisée »

Ex maire de SiguiriÉlu conseiller communal en 2005 à Siguiri, Dr Aboubacar Sidiki Traoré tire à boulets rouges sur les administrateurs territoriaux de la préfecture. L’ex-maire de la commune urbaine, élu à l’époque sous la bannière du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP) au plus fort du règne de feu Général Lansana Conté, tacle à tort te à travers le préfet, les deux secrétaires généraux et tous les 12 sous-préfets de Siguiri dans un entretien accordé à Guineematin.com à travers son correspondant local.

Chassé de son fauteuil le 23 mai 2016, suite à un soulèvement des jeunes du RPG Arc-en-ciel, actuel parti au pouvoir qu’il a combattu du temps du PUP, Dr Aboubacar Sidiki Traoré a brisé le silence.

L’ex maire de Siguiri prend le contre-pied de l’honorable Sékou Savané. Si le député Savané estime que le président Alpha Condé n’a pas travaillé pour Siguiri, l’ex maire se dit très surpris d’une telle déclaration. Selon lui, les responsables du RPG Arc-en-ciel à Siguiri n’ont jamais déposé un projet sur la table du président qu’il n’a exécuté. Car, ajoute-t-il, les seuls projets sont des projets de règlements de comptes.

« J’ai écouté le doyen Savané. Mais, j’étais surpris de sa déclaration, quand il dit que le président n’a rien fait pour Siguiri. Mais non, il a bien travaillé pour Siguiri. Tout ce que Siguiri a demandé, il l’a fait. Pendant les cinq premières années de son mandat, les responsables du parti dressaient des rapports contre les cadres pour leur faire perdre leur promotion sous motif qu’ils ne sont pas de Siguiri où qu’ils ne sont pas du parti. Aujourd’hui, l’administration de Siguiri est Siguirinisée. Le préfet et ses secrétaires généraux Siguirikas, les 12 sous-préfets aussi Siguirikas et 90℅ des directeurs préfectoraux sont natifs de Siguiri. Alors, comment peuvent-ils dire aujourd’hui que ce président n’a rien fait pour eux ? C’était leurs projets », ironise l’ancien maire.

Par rapport aux excuses présentées par l’honorable Sékou Savané aux partisans du PUP, Dr Traoré accepte le pardon mais dit qu’il ne va jamais oublier. « Comme tout bon croyant, le doyen a présenté ses excuses, je l’accepte, mais je ne vais jamais oublier. On m’a frappé, on a pillé chez moi au moment où j’étais couché à l’hôpital, un arrêté est venu me faire remplacé par une délégation spéciale. Tout ça, par les responsables du parti au pouvoir, le RPG. Aujourd’hui, si le doyen présente ses excuses, je les accepte. Mais, je ne peux pas oublier », a-t-il fait remarquer.

Il faut rappeler que Dr Aboubacar Sidiki Traoré fut élu maire de Siguiri en 2014 suite à la mort de Nanamoudou Kirikiba Magassouba avant d’être chassé le 23 mai 2016. Depuis ce jour, Dr Traoré avait rompu le contact avec la presse.

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS