Pita : Elhadj Bano Bah, Khalife général du Fouta, appelle au calme et à la paix

Elhadj Mamadou Bano Bah, Khalif du Fouta Djallon

La préfecture de Pita a connu des scènes de violences inouïes ces derniers jours, suite à l’appel à manifester du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) contre le 3ème mandat pour Alpha Condé. Après la mise à sac du poste de gendarmerie et du commissariat de police, des renforts venus d’autres villes s’en sont pris au Khalife général du Fouta, brisant les vitres de son véhicule. Elhadj Bano Bah a cependant appelé au calme et la vie a repris son cours normal à Pita ce jeudi, 16 janvier 2020, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est trois journées mouvementées que les populations de Pita ont vécu depuis le lundi, 13 janvier 2020. Après les scènes de pillages et autres agressions de citoyens, le calme revient peu-à-peu dans la cité.

Joint au téléphone ce jeudi, Souleymane Bah, directeur communal de la jeunesse de Pita, a fait savoir que les appels au calme ont eu raison de la hargne des jeunes. « Il y a eu une réunion ce jeudi à 11 heures à la maison des jeunes de Pita. On a appelé tous les jeunes de la commune urbaine. Il y avait le maire, les conseillers communaux, les représentants de la ligue islamique, les chefs de quartiers et de secteurs. On a échangé autour de ce qui s’est passé ces trois derniers jours à Pita. Après plusieurs sensibilisations, et comme le Front National pour la Défense de la Constitution a ajourné d’abord ses manifestations, on a réussi à calmer les ardeurs des jeunes. Nous leur avons dit que s’ils cassent, c’est contre Pita qu’ils le font, parce que le commandant de la gendarmerie et le commissaire de police vont partir tôt ou tard. Ils nous ont fermement promis que pareilles choses ne vont plus se répéter », a laissé entendre monsieur Bah.

Parlant de l’attaque du domicile du Khalife général du Fouta par des agents des forces de l’ordre, qui ont cassé les vitres de sa voiture, Souleymane Bah a fait savoir qu’Elhadj Bano Bah a invité les citoyens à ne pas céder à la provocation. « Il y avait une foule immense chez le Khalife général du Fouta, Elhadj Bano Bah, ce jeudi. Tous les citoyens de Pita se sont rendus à son domicile pour lui exprimer leur solidarité après ce qui s’est passé hier mercredi. En retour, il a dit aux gens de ne pas se révolter par rapport à ça, de rester calme et de conserver la paix dans la cité, parce que sans la paix, rien ne peut se construire. Il a donné d’utiles conseils et a exhorté les gens à préserver la paix », a expliqué le directeur communal de la jeunesse de Pita

En outre Souleymane Bah a fait savoir que le calme est revenu dans la cité. « On peut dire que le calme est revenu à Pita, puisque la circulation est un peu fluide maintenant. Les citoyens vaquent à leurs occupations. Il est vrai que c’est un jour de marché, mais il n’a pas eu lieu. Les gens ont peur et ils sont méfiants ».

Alpha Kanso pour Guineematin.com

Tél: 627 17 99 17

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS