Alors que la situation sociopolitique (émaillée de manifestations et de violences entraînant des morts à cause de la volonté du président Alpha Condé de changer la Constitution pour briguer un 3ème mandat) devient de plus en plus tendue en Guinée, les personnalités morales du pays tentent de sauver l’unité du peuple, en prêchant la paix et la cohabitation pacifique des composantes de la nation.

C’est dans ce cadre qu’une délégation du Patriarche de N’zérékoré a rendu visite hier, samedi 18 janvier 2020, au Khalife général du Foutah Djallon, Elhadj Bano Bah, victime d’une attaque cette semaine à son domicile à Pita. Le Doyen Maomy Womy et sa suite étaient venus présenter aux sages et à la notabilité du Fouta « la cola de la paix et de la cohabitation pacifique » du Patriarche Hazaly Zogbélémou de N’zérékoré, a appris l’envoyé spécial de Guineematin.com à Pita.

Cette délégation venue de N’zérékoré était porteuse d’un message de paix, de solidarité, de compassion, d’unité et de cohabitation pacifique qui lui a été confié par le patriarche la région forestière, Hazaly Zogbélémou. Un message que la délégation a transmis au Khalife général du Fouta, entouré de la notabilité et des sages de la Moyenne Guinée, tous réunis à la grande mosquée de Pita.

Doyen Maomy Womy, chef de la délégation du patriarche de N’zérékoré chez la notabilité du Fouta

« Le vieux Hazaly Zogbélémou vous salut. Il nous envoyés ici pour voir la notabilité du Fouta, les grandes personnalités du Fouta que vous êtes ; et, de vous transmettre un petit message. Celui de la paix entre les forestiers et les peulhs. Le vieux Hazaly nous a mandatés de venir vous remercier pour avoir accepté de garder tous les ressortissants de la Forêt qui sont chez vous. Aujourd’hui, tous les forestiers vivant en Guinée forestière cherchent les moyens avec les ressortissants du Fouta qui y sont, pour qu’on entre ensemble et qu’on sorte ensemble. On a confiance en vous ; et, on est ensemble… Notre message est lié à la paix entre les deux communautés (les Forestiers et les Peulhs). Et, pour ça, on m’a donné dix (10) noix de cola. C’est la cola de la paix et de la cohabitation pacifique, pour qu’on soit ensemble. On vous demande de sauvegarder tous les ressortissants de la Guinée Forestière vivant au Fouta. On veut la paix ici (au Fouta) et à N’zérékoré », a indiqué le Doyen Maomy Womy au nom du Patriarche de N’zérékoré.

Ce message de la première autorité morale de la région forestière arrive au Fouta quelques jours seulement après l’attaque à Pita, du domicile privé du Khalife général de la Moyenne Guinée. Une attaque attribuée aux forces de l’ordre qui sont intervenues cette semaine à Pita, en marge des manifestations du FNDC contre une nouvelle constitution et d’un troisième mandat du président Alpha Condé à la tête de la Guinée. C’est pourquoi, pour le grand imam de Labé, Elhadj Badrou Bah, ce message du Patriarche Hazaly Zogbélémou est un motif de joie. L’autorité religieuse de la cité de Karamoko Alpha Mo Labé a aussi, au nom de la notabilité du Fouta, réitéré l’engagement des populations du Foutah à accueillir et protéger les ressortissants de toutes les autres régions de Guinée qui sont en Moyenne Guinée.

Elhadj Badrou Bah, Grand imam de Labé

« Comme nous l’avons hérité de nos parents, nous traitons les fils de la Basse Guinée, de la Haute Guinée et de la Guinée Forestière qui vivent au Fouta comme nos propres enfants. Et, si aujourd’hui la Forêt s’engage dans cette voie, nous ne pouvons qu’être contents. Parce que nous avons compris que le message que Thierno Abdourahamane Bah avait fait en 2010 a été bien compris. Ils (les sages de la Guinée forestière) avaient répondu favorablement ; et, ils viennent de réitérer cet engagement. Vraiment, ils sont la bienvenue. Qu’ils soient rassurés que ce n’est pas dans les habitudes du Fouta de battre, de chasser, d’insulter quelqu’un », a répondu Elhadj Badrou Bah devant la délégation de la Guinée forestière.

De retour de Pita, Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin