La situation est très tendue à Télimélé ce mercredi, 22 janvier 2020, suite à l’appel à manifester du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) contre le 3ème mandat pour Alpha Condé. Des barricades ont été érigées à divers endroits de la ville, perturbant sérieusement la circulation. Il s’en est suivi un face-à-face tendu entre manifestants et forces de l’ordre. Le commissariat central de police a été mis à sac et incendié par des groupes de jeunes, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La journée fut agitée ce mercredi à Télimélé où des coups de feu ont été entendus. Malgré l’intervention des sages et des autorités qui ont essayé de calmer les ardeurs des manifestants, la situation a fini par dégénérer sur le terrain. Les opposants au 3ème mandat ont régné en maitres dans la ville. Toutes les issues ont été barricadées alors que les boutiques et les magasins sont restés fermés.

Pour tenter de ramener le calme, les forces de l’ordre sont mises à contribution. Aux jets de pierres des manifestants, les forces ont aspergé du gaz lacrymogène. Plus nombreux, les opposants au 3ème mandat vont parvenir à s’emparer d’un béret bleu et d’une matraque appartenant aux agents. La ville reste totalement paralysée malgré l’arrestation de quelques jeunes manifestants.

Le gaz lacrymogène n’ayant plus d’effets sur les manifestants, les agents procèdent désormais à des tirs de sommation pour disperser la foule.

Le pic a été atteint quand le commissariat central de police a été attaqué, mis à sac et incendié. Tous les objets qui étaient à l’intérieur ont été emportés. Les prisonniers ont été libérés, les policiers ont pris la fuite.

Nous y reviendrons !

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tel: 622525250

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin