Publireportage : Un an après avoir été récupéré par l’Etat guinéen, le Centre Directionnel de Koloma fait déjà l’objet d’un projet d’aménagement. A simple vue d’œil, on croirait que rien ne se passe encore sur ce domaine de 169 hectares. Et, pourtant, la société IMAAG Holding s’active sur le terrain avec comme objectif de faire de ce lieu le premier « éco-quartier » de Conakry.

Cette société de droit guinéen (spécialisée dans l’aménagement de terrains urbains, la réalisation des études en rapport avec la transformation urbaine, la production de logements) et l’Etat guinéen ont signé un mémorandum d’entente en Avril 2019, puis une convention PPP le 15 Avril 2020. Ceci, dans le cadre d’un partenariat public-privé pour « créer une ville nouvelle dans Conakry », en vue du transfert du Centre administratif et des affaires de Kaloum sur le site de Koloma. La convention PPP a été signée pour 24 mois ; et, IMAAG Holding a déjà bouclé les travaux des quatre premières étapes de cet ambitieux projet d’aménagement. Elle a entamé hier, samedi 27 juin 2020, l’étape 5 qui porte sur la communication et le début de la commercialisation des lots prévus pour les personnes morales privées.

L’aménagement du centre directionnel de Koloma s’inscrit dans une perspective de développement durable, offrant ainsi une qualité environnementale. Il contribuera au renforcement de la politique gouvernementale visant à promouvoir un développement dynamique et équilibré de la capitale économique et par ricochet, les régions de la Guinée. L’aménagement de ce domaine, concernant le trafic sur les voies routières, générera des gains économiques, mesurables notamment en termes de création de valeur ajoutée et d’emplois, pour la capitale économique et l’économie nationale dans son ensemble.

Pierre Christian, directeur opérationnel de IMAAG Holding

Selon Pierre Christian, le directeur opérationnel de IMAAG Holding, ce projet d’aménagement du Centre directionnel de Koloma comprend six étapes : « réaliser la conception du projet par IMAAG HOLDING conformément à la vision de l’Etat guinéen ; réaliser toutes les études (topographiques, urbanistiques, VRD, géotechniques, Impact économique environnemental et social) ; faire approuver le plan d’Aménagement par le Ministère de la ville et de l’aménagement du Territoire ; réaliser les travaux de mise en état des sols et le décapage des voies prévues et leur reprofilage ; réaliser la communication et débuter de la commercialisation des lots prévus pour les personnes morales privées ; réaliser les travaux VRD (voierie, assainissement, adduction d’eau potable, réseaux d’éclairage public, réseaux de fibres optiques, aménagement d’espaces de jeux et de parking) », a-t-il cité, tout en précisant que les investissements sont à la charge de IMAAG Holding.

Aujourd’hui, les quatre premières étapes de ce projet d’aménagement ont été franchies avec l’achèvement des travaux y afférant. Et, ce samedi, IMMAG Holding a démarré la cinquième étape de ce projet, avec le lancement de la « Communication » pour informer les populations de l’effectivité du « projet Koloma ». Et, pour ce qui est de la sixième étape de ce projet (la réalisation des travaux VRD), IMMAG Holding est en train de faire les approvisionnements en gravier, caniveaux et bordures. Dans les prochains jours, la société va procéder à l’installation d’une « centrale à béton » et d’une « centrale d’enrobés » sur ce site.

« Il convient de rappeler que la convention PPP est signée pour 24 Mois. Les travaux VRD pourront être exécutés dans un délai de 14 Mois, étant donné que nous avions démarré le projet sur la base du mémorandum signé en avril 2019. Voyez-vous, nous avons engagé les investissements depuis le premier trimestre de 2019 sans convention. A partir de Juillet 2020, vous verrez toute la logistique sur le chantier. Nous sommes dans le délai et le projet avance très bien », a indiqué Pierre Christian qui assure la coordination de ce projet.

Selon les informations, l’impact espéré de l’aménagement du centre directionnel de Koloma s’inscrit dans la vision globale du président Alpha Condé, de réaliser dès maintenant « GRAND CONAKRY 2040 ». Il s’agit notamment de permettre un aménagement plus structuré et plus respectueux de l’environnement, améliorer le cadre de vie de la population guinéenne et accompagner le développement économique du pays. Et, pour le directeur opérationnel de IMAAG Holding, l’aménagement du Centre directionnel de Koloma revêt de nombreux avantages. Car, dit-il, ce site sera une « véritable ville durable » dans la capitale guinéenne. « Toutes les parcelles nues sont constructibles ; toutes les voies sont bitumées, des voies cyclables et piétonnes sont prévues ; il y aura l’installation et le raccordement de tous les réseaux VRD aux réseaux existants ; la mixité fonctionnelle est respectée, quartier administratif et des affaires proche des populations ; la construction d’un boulevard de deux fois trois voies est prévue. Et, ce boulevard, nous l’avons appelé le boulevard de la République… Aujourd’hui, nous savons que des batailles sont engagées contre la destruction de nos forêts, des espaces verts et autres. Et, quand vous regardez aujourd’hui, on a un véritable problème à Kaloum parce qu’il n’y a pas d’espace de jeu, il n’y a pas d’espace vert. Donc, dans ce projet, nous avons mis 10% d’espace vert sur le site pour permettre d’avoir un éco-quartier. Nous avons un lac artificiel qui sera créé ; et, si vous regardez dans le plan, tous les lots groupés ont un parking de stationnement, en dehors des parkings qui seront créés sous les immeubles », a confié Pierre Christian.

Dans ce projet, le Centre directionnel de Koloma n’est pas seulement réservé aux institutions de la République. Le site est aussi ouvert aux particuliers qui peuvent postuler pour acquérir des lots. « Le postulant adresse une demande au Ministère de la Ville et de l’Aménagement du territoire. Dès réception du courrier, le postulant reçoit l’offre dans un délai de 48 heures. Il dispose de 30 jours pour procéder à la réservation effective du lot moyennant paiement sur le compte séquestre de tout ou partie du montant. Lorsque que le client solde le montant indiqué dans son courrier réponse, il signe un contrat de bail dont la durée part de 70 à 99 ans avec le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire », a précisé Pierre Christian, tout en invitant les entreprises guinéennes et les multinationales à procéder à la réservation de lots sur ce site.

A noter que les institutions de la République ne paient rien pour leur installation au Centre directionnel de Koloma.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin