Un affrontement à cause d’un domaine cultivable a fait un mort dans la sous-préfecture de Saladou, située à 85 kilomètres de la ville de Mandiana. Les faits, survenus dans la journée du dimanche, 28 juin 2020, ont opposé les districts de Koulada et de Yaraoulenna. Plusieurs personnes ont été mises aux arrêts, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, c’est à 14 heures dans la journée du dimanche que ce conflit a ressurgi entre les localités de Koulada et de Yaraoulenna, dans la commune rurale de Saladou. Les deux camps se sont affrontés à la hache et à la machette, coûtant la vie à un citoyen. Une zone agricole oppose les deux districts depuis des années, apprend-on. Plusieurs arrestations ont eu lieu après le face-à-face.

Selon Sayon Mara, commandant de la gendarmerie de la sous-préfecture de Saladou, c’est l’intervention de son équipe qui a permis de limiter les dégâts. « C’est à 14 h que nous avions été informés de ce conflit. Sur place, j’ai appelé le maire de Saladou, Amara Doumbouya. Pour la première fois, quand ils se sont affrontés, c’est lui qui avait retiré l’affaire des mains de la justice pour gérer à l’amiable chez le doyen de la contrée… Ensemble, nous sommes partis trouver que les jeunes de Yaraoulenna ont arrêté et conduit quatre (4) personnes de Koulada. Ils les ont mis à en notre disposition. Nous avons constaté qu’il y avait trois personnes portées disparues. On les a retrouvés plus tard le soir. C’était deux (2) personnes de Yaraoulenna et un citoyen de Koulada. Mais, ce dernier était mort. Il y avait des traces de machettes sur son corps », a indiqué le Commandant Sayon Mara.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel : 625 81 03 26

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin