La circulation a été momentanément coupée en fin de semaine dernière entre les Kankan et Kérouané. Un pont situé sur la route nationale reliant ces deux villes de la Haute Guinée a cédé, empêchant le passage des véhicules. Les autorités ont pris des dispositions pour rétablir la circulation pour éviter un mouvement de colère des jeunes de Kérouané, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Mandiana.

Depuis son affaissement l’année dernière, le pont situé dans la sous-préfecture de Komodou, sur la route nationale Kankan-Kérouané, n’a pas été réparée. Jusque-là, c’est la déviation créée non loin de ce pont qui permettait le passage des engins roulants. Malheureusement, cette déviation a cédé aussi suite à une forte pluie qui s’est abattue dans la localité le samedi, 4 juillet 2020. Ce qui a coupé complètement la préfecture de Kérouané du chef-lieu de la région.

Et cette situation a irrité les jeunes de Kérouané, qui ont voulu descendre dans la rue pour protester se faire entendre. Mais, le maire de la commune urbaine, Ibrahima Kalil Touré, a réussi à les convaincre à renoncer à ce mouvement de colère. « Les jeunes avaient commencé à se mobiliser pour manifester leur colère face à cette situation. Mais, je les ai sensibilisés, je les ai invités au calme et à la retenue parce que nous sommes en période d’état d’urgence sanitaire. Les jeunes m’ont écouté et ils ont renoncé à leur manifestation. J’ai informé la hiérarchie qui a demandé à la société SMB d’aller réparer les points noirs pour permettre la reprise de la circulation », a confié le maire de Kérouané.

Aux dernières nouvelles, on apprend que la circulation, qui était coupée depuis le samedi dernier, a repris ce lundi 6 juillet 2020, au niveau de la déviation. L’autorité communale espère que celle-ci pourra tenir jusqu’à la réparation du pont, qui a cédé il y a une année.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel. 625810326

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin