Le Conseil Régional des Jeunes pour la Consolidation de la Paix en Guinée Forestière multiplie les initiatives pour une quiétude sociale durable à N’zérékoré, théâtre de violents affrontements inter-communautaires les 22 et 23 mars. Pour obtenir une paix définitive dans la région, la structure a organisé un forum de paix et de sensibilisation hier, dimanche 05 juillet 2020, dans la salle du Centre de Formation Professionnelle (CFP) de N’zérékoré.

C’est le député suppléant, Pépé 2 Haba, qui est à la tête de ce mouvement qui vise à rapprocher les fils de la contrée et à œuvrer pour la paix. Le forum a regroupé 3 représentants venus des différentes structures de jeunes des 6 préfectures de la région administrative de N’Zérékoré, des représentantes des femmes des 22 quartiers ainsi que des organisations de la société civile. La rencontre a été présidée par Nèma Augustin Maomy, un des émissaires du président de la République, accompagné de ses proches collaborateurs et du premier vice-maire de la commune urbaine de N’Zérékoré.

Justin HABA, porte-parole du Conseil Régional des Jeunes pour la Consolidation de la Paix en Guinée Forestière

Dans son discours, Justin HABA, porte-parole du Conseil Régional des Jeunes pour la Consolidation de la Paix en Guinée Forestière, a décliné l’objectif du forum de N’zérékoré. « Comme tous les membres d’une famille se mobilisent à la recherche d’une perle rare perdue, nous nous retrouvons dans cette salle pour échanger sur la restauration, la consolidation de la paix, notre nourriture vitale. Ainsi, ce premier forum est organisé pour qu’ensemble nous nous impliquions dans cette union. En effet, la paix est simple dans son orthographe, mais sans elle, rien n’est possible », a lancé monsieur Haba.

Prenant la parole, le premier vice-maire, Bangaly Bayo, dira que les cadres de N’Zérékoré et de la région doivent s’inspirer de telles initiatives pour que la quiétude sociale règne dans la région.

Nèma Augustin Maomy, émissaire du président Alpha Condé

Le messager du président Alpha Condé, Nèma Augustin Maomy, a rappelé que la paix est indispensable pour tout progrès. « Sans la paix, il ne peut y avoir développement, il ne peut pas y avoir de l’emploi », a-t-il laissé entendre.

Il faut noter qu’un rapport final contenant des propositions de solutions sur les crises récurrentes enregistrées dans la région administrative de N’Zérékoré a été présenté au chef de la délégation qui a promis de le transmettre au président de la République.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo LAMAH pour Guineematin.com

Tél : 00224 620 16 68 16/666 89 08 77

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin