Le féticheur Diaférin Moriba Magassouba

A travers ses sorties médiatiques, Diaférin Moriba Magassouba est devenu depuis quelques années, le féticheur le plus célèbre de Siguiri. Après un long moment de silence, il a décidé de se faire entendre à nouveau. Cette fois, c’est l’arrestation de Nanfo Ismaël Diaby, le controversé imam qui fait ses prières en langue maninka, qui l’a poussé à parler. Il dénonce les arrestations « des bonnes personnes » et l’impunité accordée « aux malhonnêtes ». Ce qui constitue selon lui, un signe de la très prochaine fin du régime actuel, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

« Aujourd’hui, l’autorité est en train de bafouer nos cultures et nos mœurs pour faire taire les personnes honnêtes. Aujourd’hui, les personnes honnêtes se trouvent dans les prisons, tandis que les menteurs et les malhonnêtes circulent dans des véhicules de luxe. Sinon pour arrêter Ismaël Nanfo Diaby ? Les personnes qu’il faut arrêter, se trouvent dans le gouvernement. Mais, cela n’est pas surprenant, car le jour (la fin du régime actuel, ndlr) est proche.

Lorsque tes amis se retournent contre toi, c’est un message de Dieu que seul l’intelligent peut comprendre. Le jour est très proche, et trois régions du seront émaillées de troubles sociopolitiques. Il y a deux ans, j’ai dit que le projet de troisième mandat du président n’est pas bon pour ce pays, mais on ne m’écoute pas. Aujourd’hui encore, je dis que les arrestations des bonnes personnes n’est pas un bon signe ».

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin