image d’archive

Par la voix de son vice-président, Aliou Konah Baldé, l’Association des Jeunes pour la Solidarité et le Développement de Tougué (AJSDT) vient de renouveler son engagement à accompagner la partie civile qui le souhaite devant la Cour d’Appel de Conakry, à travers la prise en charge de l’avocat, suite à la décision rendue par la Justice de Paix de la préfecture, dans l’affaire Ministère Public contre Alhassane Diallo, Oumar Diallo (en fuite) et Ibrahima Baldé, retenu dans les liens de la culpabilité pour vol de bétails et complicité, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

L’on se rappelle que les sieurs Alhassane Diallo, Ibrahima Baldé et Oumar Diallo (en fuite), poursuivis pour vol de bétails et complicités, ont été condamnés, la semaine dernière, par la Justice de Paix de Tougué à respectivement 3 ans, 5 ans et 4 mois de prison ferme. Si les deux doivent aussi payer 60 millions de francs guinéens au titre des dommages et intérêts au profit de la partie civile et à 5 millions d’amende, chacun, mandat d’arrêt a été décerné à l’audience contre le fugitif qui se trouverait actuellement à Bamako, au Mali.

Aliou Konah Baldé, vice-président Association des Jeunes pour la Solidarité et le Développement de Tougué (AJSDT)

Cette décision de justice rendue, en première instance, semble galvaniser aujourd’hui encore plus qu’hier les ardeurs de certains ressortissants de la préfecture de Tougué, surtout à Conakry. En tout cas, selon Aliou Konah Diallo, le vice-président de l’Association des Jeunes pour la Solidarité et le Développement de Tougué (AJSDT), basée dans la capitale guinéenne, son organisation de la société civile est satisfaite du jugement des voleurs de bétails dans la préfecture, « depuis longtemps ce phénomène est en train d’appauvrir les citoyens de Tougué. C’est à l’issue d’une assemblée générale de notre association que nous avons décidé de nous constituer partie civile dans cette affaire. Nous avons alors communiqué pour faire connaître notre position. C’est à partir de notre communication que tous les autres se sont mobilisés autour du dossier. Heureusement qu’il y a eu jugement. Nous, de l’AJSDT, nous sommes satisfaits de la tenue de ce procès, parce qu’il n’y a que deux réactions possibles après une décision de justice. Soit tu es satisfait ou tu n’es pas satisfait. C’est pourquoi nous avons pris contact avec chacun des 5 plaignants, pour renouveler notre disponibilité et notre engagement d’accompagner ceux qui le souhaitent devant la Cour d’Appel » a déclaré notre interlocuteur, Aliou Konah Diallo, au téléphone de Guineematin.com, dans la matinée de ce mardi, 14 juillet 2020.

Cette source ajoute qu’elle a partagé cette décision de son association à accompagner la partie civile devant la Cour d’Appel, dans cette affaire de vol de bétails, avec l’avocat Maître Thierno Souleymane Baldé. Pourvu que ceux qui souhaitent interjeter appel le fassent à temps, en respectant le délai de 15 jours prévus par la loi en la matière.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin