Seydouba Sacko, maire de la commune de Matam (image d’archive)

Seydouba Sacko et Ismaël Condé, respectivement maire et premier vice maire de la commune de Matam, ont été libérés dans la soirée de ce mardi, 14 juillet 2020. Ils avaient été déférés un peu plus tôt dans la journée au parquet du tribunal de première instance de Mafanco.

Après avoir entendu les deux premiers responsables de l’exécutif communal de Matam, le procureur a saisi le juge d’instruction. Et ce dernier les a inculpés pour « escroquerie et déséquilibre dans l’octroi d’un marché ». Il a ordonné leur remise en liberté assortie de leur placement sous contrôle judiciaire.

A rappeler que Seydouba Sacko, issu de l’UFR, et Ismaël Condé, qui vient d’adhérer à l’UFDG, sont poursuivis par une PME de ramassage d’ordures. En attendant l’ouverture de leur procès, les deux élus locaux devront se présenter tous les mardis au cabinet du juge d’instruction du TPI de Mafanco.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin