De nombreux habitants de Kérouané sont actuellement privés d’informations. La radio rurale locale et la Radio-Télévision nationale sont toutes les deux sous silence depuis deux jours. Cela fait suite à la destruction de leurs émetteurs par la foudre, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Mandiana.

C’est dans la nuit du mercredi au jeudi, 24 septembre 2020, qu’une décharge électrique s’est abattue sur les installations de la radio rurale de Kérouané et de la Radio-Télévision nationale (RTG), situées au même endroit. Elle a endommagé les émetteurs et plusieurs autres appareils, réduisant au silence les deux radios (rurale et nationale) et la télévision nationale dans cette préfecture.

« La radio rurale était éteinte et tous les appareils étaient débranchés, parce qu’il y a une forte pluie qui s’abattait sur la ville. Mais malgré tout, la foudre est tombée sur nos locaux, endommageant notre émetteur et le câble du pilonne. La décharge électrique a provoqué également un incendie dans le magasin où se trouvaient les équipements de la radio et de la télévision nationale. L’émetteur, le récepteur, les décodeurs, les câbles et d’autres choses ont été brûlés », explique Malon Mady Kanté, le directeur de la radio rurale de Kérouané.

Monsieur Kanté exhorte le gouvernement à prendre rapidement des dispositions permettant la relance des activités de la radio rurale et le rétablissement des signaux de la RTG à Kérouané.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel. 625810326

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin