Dans le cadre de la campagne électorale pour la présidentielle du 18 octobre prochain, le Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, est arrivé à Labé dans l’après-midi de ce mardi, 29 septembre 2020 par hélicoptère. Le directeur national de campagne du RPG Arc-en-ciel va animer un meeting au stade de la ville pour convaincre les électeurs à voter pour le président Alpha Condé, candidat à un troisième mandat. A cette occasion, les écoles ont été fermées, les élèves et les enseignants obligés à aller prendre part à cette manifestation politique, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Il n’y a pas eu cours ce mardi dans les écoles de la commune urbaine de Labé. A la demande des autorités éducatives, tous les établissements scolaires de la ville ont dû libérer leurs élèves et enseignants. Il leur a été demandé de se rendre tous au stade régional Elhadj Saïfoulaye Diallo pour accueillir le Premier ministre guinéen, qui vient battre campagne en faveur de la réélection du président Alpha Condé. Ce qui n’a pas plu à Mamadou Samba Diallo, élève en classe de 11ème au lycée Hoggo-M’Bouro.

« Ce matin, nous étions en classe en train d’attendre le début des cours, lorsque le proviseur est venu nous dire qu’il n’y a pas cours aujourd’hui. Il nous a demandé d’aller au stade pour l’accueillir. Je ne suis pas content de cette décision parce que nous, on n’a rien à voir avec la politique. Ils devaient nous laisser continuer les cours, car à l’allure où vont les choses, nous ne pouvons même pas terminer les programmes », déplore ce jeune élève.

Même son de cloche chez Thierno Amadou Bah, élève en classe de 11ème année sciences expérimentales au complexe scolaire privé Saint-André : « c’est aux vers 09 h 40 que notre censeur a sillonné les différentes classes pour nous dire de rentrer à partir de 10 heures, sans nous donner une explication. Ce n’est pas normal puisque nous avons payé pour recevoir les cours, et nous avons le droit de recevoir ces cours », a-t-il dit.

Interrogé sur cette situation, l’inspecteur régional de l’éducation de Labé, n’a pas voulu se prononcer sur le sujet. Bato Donzo a dit qu’il n’a aucune réponse à nos questions avant de raccrocher son téléphone. Il faut noter que grâce à la mobilisation forcée des élèves et des enseignants, le stade de Labé a fait son plein. Mais peu avant l’arrivée de Kassory Fofana sur les lieux, un groupe de jeunes a tenté de saboter le meeting. Ils ont procédé à des jets de pierres dans le stade mais ils ont été rapidement dispersés par les forces de l’ordre.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin