Comme annoncé précédemment, à l’appel du front national pour la défense de la constitution (FNDC), des groupes de jeunes sont descendus ce mardi, 29 septembre 2020, dans certaines rues de la haute banlieue de Conakry pour exprimer leur opposition à un troisième mandat du président Alpha Condé en Guinée. Et, comme on pouvait s’y attendre, la situation a dégénéré dans plusieurs endroits de la capitale guinéenne. C’est le cas notamment sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa où des accrochages entre des jeunes manifestants et les forces de l’ordre ont été enregistrés aux environs de midi.

Selon un reporter de Guineematin.com posté sur cet axe, les deux camps se sont affrontés à jets de pierres contre gaz lacrymogènes. Après un dur face à face dans la rue avec les forces de l’ordre, les jeunes ont fini par battre retraite dans les quartiers.

Actuellement (14 heures 35’), on assiste à une véritable course-poursuite dans les ruelles des quartiers Hamdallaye et Bambéto. Egalement, à partir de la route le Prince, on aperçoit une fumée blanche dans les couloirs qui mènent au quartier Dar-Es-Salam. Et, du côté de Koloma marché, des vendeuses de condiments attendent désespérément leurs clients

Il est à noter que les boutiques, magasins et autres pharmacies restent fermés. Les engins roulants sont très rares, la rue est quasi déserte.

A rappeler que les manifestations de ce mardi s’inscrivent dans une série de manifestations programmées par le FNDC pour « chasser Alpha Condé » qui a refusé de quitter le pouvoir à la fin de son second et dernier mandat légal, compromettant ainsi la possibilité d’une alternance démocratique à la tête de la République de Guinée.

A suivre !

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél : +224 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin