Comme annoncé précédemment, Cellou Dalein Diallo a animé un meeting ce mardi, 13 octobre 2020, à Mamou. Le président de l’UFDG et candidat de l’ANAD à la présidentielle du 18 octobre prochain, a mis l’occasion à profit pour dénoncer la volonté du président Alpha Condé d’acheter les consciences des électeurs pour se faire réélire, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com sur place.

C’est par une minute de silence pour le repos des âmes de toutes les victimes de la répression des manifestations organisées sous le régime du président Alpha Condé que Cellou Dalein Diallo a ouvert ce meeting, au stade Michael Diakité de Mamou, situé dans le quartier Almamya. L’opposant a félicité les habitants de Mamou pour leur participation active au combat contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé, même s’il déplore le bilan de cette contestation. « Mamou a payé effectivement un lourd tribut dans cette lutte contre le 3ème mandat, qui signifie aussi la lutte pour la défense du droit et de la constitution.

 

Vous avez été violentés, bastonnés, séquestrés, la plupart de vos maires ont été arrêtés et mis en prison. Alpha et ses ministres ont exercé des violences inhumaines sur Mamou. Je tiens à vous exprimer toutes les félicitations du FNDC pour ce combat mené malgré cette répression. Mamou est une ville hospitalière par excellence, où se retrouvent toutes les composantes ethniques de notre pays et qui vivent en harmonie, dans la solidarité, dans la tolérance. C’est cette image que nous voulons donner à la Guinée de demain », a-t-il déclaré.

Revenant sur les événements de Tokounou, où son cortège a été bloqué dimanche dernier et empêché d’arriver à Kankan, le président de l’UFDG a expliqué sa décision de rebrousser chemin sans forcer la situation. Une décision que certains assimilent à un manque de courage de sa part. « Certains d’entre vous se demandent pourquoi on n’a pas forcé le barrage pour continuer. Je vais vous le dire, ce n’est pas un manque de courage. C’était des enfants qui ont l’âge de mes enfants, des jeunes qui sont victimes de manipulation du RPG. J’aurais pu dire à mes gardes : dégagez-nous la voie pour qu’on passe. Mais, j’ai trouvé qu’engager un combat contre ces jeunes innocents n’était pas responsable de ma part.

 

Ils n’étaient pas conscients de ce qu’ils étaient en train de faire. Ils ont été manipulés sur instruction d’Alpha Condé. Ces jeunes sont victimes d’Alpha Condé. Nous avons décidé donc d’éviter ces affrontements, parce que je ne voulais pas qu’il y ait des morts ou des blessés parce que certains d’entre eux avaient des armes blanches, des couteaux. Donc, nous avons décidé de rebrousser chemin, au nom de la paix. Le message que nous envoyons à la population, c’est le calme. Nous demandons à Mamou aussi de rester calme. Alpha Condé est à quelques jours de la fin de son mandat, ne l’aidons pas à détruire la Guinée », a lancé l’opposant.

 

Poursuivant, Cellou Dalein Diallo a accusé le président sortant de miser sur l’achat des consciences, afin de se faire réélire pour un troisième mandat. Une situation sur laquelle il interpelle les électeurs de Mamou. « Aujourd’hui, Alpha Condé a acheté 100 milles sacs de riz pour acheter des consciences. Mamou va en avoir, mais je n’ai pas d’inquiétude, parce que je sais qu’on n’achète pas mes suffrages. Les camions sont en train d’être chargés à destination de Mamou. Et demain, lorsqu’il (Alpha Condé, ndlr) va venir ici, il va annoncer que ces camions venaient avec du riz pour Mamou.

 

C’est pour acheter les consciences des gens. Est-ce que vous allez vendre vos suffrages pour un sac de riz ? Alors partout en Guinée, les gens veulent en finir avec cette dictature. Cet héritage d’Alpha Condé, on va le nettoyer en mettant en œuvre des bonnes politiques de réconciliation. Il ne s’agira pas de régler des comptes ou de vengeance. Nous allons, par la justice, par le pardon, réconcilier les Guinéens », a rassuré le candidat de l’ANAD à la présidentielle du 18 octobre.

Après ce meeting, la délégation conduite par Cellou Dalein Diallo a pris la direction de Kindia, où elle passera la nuit avant de continuer sur Boké.

De Mamou, Alpha Assia Baldé, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin