Faya Millimouno et Ousmane Gaoual Diallo

Obtenir la libération de tous les prisonniers politiques, c’est le souhait du président du Bloc Libéral, Dr Faya Millimouno. Et, l’opposant mène actuellement des démarches dans ce sens. Il l’a fait savoir dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, ce lundi 11 janvier 2021.

Ils sont plus de 350 opposants qui sont emprisonnés aujourd’hui en Guinée. Parmi eux, des responsables et des militants de l’opposition, mais aussi des activistes de la société civile. La majeure partie d’entre eux ont été arrêtés au lendemain de l’élection présidentielle contestée du 18 octobre 2020, et sont détenus depuis sans jugement. Une situation jugée injuste et illégale, et qui maintient le pays dans un climat de tension et de méfiance, près de trois mois après la réélection contestée du président Alpha Condé à un 3ème mandat.

C’est pourquoi plusieurs voix se sont élevées ces dernières semaines pour appeler à la libération de ces prisonniers. C’est le cas notamment de Dr Faya Millimouno, qui ne se contente pas seulement d’ailleurs de lancer des appels. Le président du Bloc Libéral annonce qu’il mène également des démarches sur le terrain politique dans ce sens.

Dr. Faya Millimouno, président du Bloc Libéral

« Pour le moment, nous prenons contact avec les premiers concernés pour essayer d’exprimer notre point de vue pour la libération de nos camarades. Personnellement, j’ai rendu visite plusieurs fois à nos camarades qui sont en prison : Etienne Soropogui, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé, Ibrahima Chérif Bah, Foniké Mengué et tant d’autres (…)

J’ai rencontré le président de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara, j’ai parlé avec beaucoup d’autres membres de la mouvance présidentielle et je travaille également en collaboration avec certains membres de l’opposition dont je vais taire les noms. Parce que pour que nous arrivions à voir nos compatriotes libérés, il faut que les deux entités, notamment ceux qui sont dans l’opposition et ceux qui sont dans la mouvance, qui ont tous leurs droits qu’ils défendent, arrivent à une conclusion qu’il y a une nouvelle réalité guinéenne. Tant qu’on va faire semblant d’enterrer notre tête dans le sable comme l’Autruche, on se trompe nous-mêmes », a déclaré le leader du BL.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin