Face au silence du gouvernement et les autorités éducatives sur l’état de vétusté de l’école primaire Missiran, situé en plein cœur de la ville de Kankan, les jeunes de ce quartier, regroupés au sein de l’association Missiran Bemako, ont lancé les travaux de la reconstruction de leur école, grâce aux soutiens financiers de certaines personnes de bonne volonté. 

Comme rappelé dans un de nos précédents articles, depuis sa création, en 1960, cette école n’a bénéficié que de très peu d’attention des décideurs. Après l’alerte déjà lancée et les demandes de contribution sollicités par les jeunes du quartier, les travaux de reconstructions ont donc été lancés hier, dimanche 21 février 2021.

Lancinè Condé, président de l’association des jeunes

Selon Lancinè Condé, président de l’association des jeunes, la première phase constitue la rénovation de quatre salles de classe. « Nous avons 100 sacs de ciment et environ 10 millions de francs guinéens. Nous pensons que cela pourrait nous permettre de rénover quatre salles de classe et de changer 11 fenêtres », a-t-il expliqué, tout en renouvelant les remerciements de toute la jeunesse du quartier aux généreux donateurs.

Les jeunes espèrent également que cet élan de solidarité pourrait susciter d’autres afin de doter cette écoles de nouvelles latrines et des tables-bancs. « Nous avons toujours le problème de latrines et de tables-bancs. On nous a fait savoir que le gouvernement va s’intéresser à l’un des trois bâtiments. Mais, toujours est-il que nous avons besoin d’aides financières pour continuer ce qu’on a commencé », a dit Lancinè Condé. 

À suivre !

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin