Rencontre avec le MATD pour le CNT : « l’entente est obligatoire », dit Azoka Bah, journaliste

Boubacar Bah, dit Azoca, candidat de la presse en ligne pour le CNT

Dans le cadre de la mise en place du Conseil National de la Transition (CNT), les autorités du ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation ont conféré ce jeudi, 11 novembre 2021, avec les organisations des associations de presse. Et, tout comme avec les autres structures appelées à siéger au CNT, la rencontre avec les hommes de médias a été centrée sur des « éclaircissements » sur le mode de désignation des futurs conseillers. Les autorités du MATD ont aussi insisté sur l’entente au sein des structures. Une chose que le journaliste Boubacar Azoka Bah juge « obligatoire » pour la bonne marche du CNT.

« Cette rencontre portait sur des clarifications sur le mode de désignation de différents candidats au poste de conseiller au CNT. Le Secrétaire Général du ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, Yamory Condé, est revenu sur le communiqué du 5 novembre dernier, il a rappelé les structures qui sont concernées par le CNT et il a reprécisé qu’est-ce qu’il faut faire par chaque structure pour la désignation des candidats. Il a insisté sur l’entente des structures à l’interne pour le choix des candidats. Mais, pas n’importe quel candidat, c’est-à-dire, il faut choisir des candidats qui sont représentatifs, des candidats qui maîtrisent le domaine dans lequel ils évoluent, des gens qui pourraient défendre les autres aspects. Parce que l’organe législatif, c’est le conseil national de la transition. Donc, il y a l’entente qui est obligatoire ; parce que il ne reviendra pas au CNRD, encore moins au MATD, de choisir des candidats à la place des structures. Les documents à fournir, il y avait des confusions à ce niveau. Les structures qui seront désignées, c’est à ces structures de rassembler les documents du candidat qui est choisi. S’il y a un dossier qui n’est pas complet, ils vont ramener le dossier au niveau de la structure qui a désigné afin qu’on le remplace, s’ils estiment que la personne n’est pas représentative », a dit Boubacar Azoka Bah.

Amadou Lama Diallo pour Guineematin.com

Tel : 669681561

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS