Le ministre Abé Sylla aux travailleurs de Tombo : « on veut une production de 200% »

Pour satisfaire les besoins de la population en électricité, le ministre de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures, Ibrahima Abé Sylla, mise sur l’augmentation de la production. Et, il fixe la barre à 200% pour les centrales thermiques de Tombo (dans la presqu’île de Kaloum). Il l’a annoncé à l’occasion d’une visite de terrain ce mercredi, 17 novembre 2021, en présence de la direction générale de l’EDG (électricité de Guinée) et des travailleurs des centrales concernées, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Fraîchement installé à la tête du ministère de l’énergie, Ibrahima Abé Sylla ne compte pas perdre du temps pour aborder la mission qui lui est assignée par le chef de l’Etat. Et, ce mercredi, il a effectué une visite de terrain à Conakry pour prendre contact avec certains services relevant de son département et donner des instructions sur la ligne à tenir désormais pour produire et fournir aux Guinéens le courant électrique. Sa présente visite l’a conduit successivement à la direction générale de l’EDG et aux centrales thermiques de Tombo.

Au siège de la guinéenne de l’électricité, le ministre de l’énergie a été informé de la quantité de production actuelle d’électricité de la Guinée.

« Electricité de Guinée (EDG) dispose de 1040 mégawatts d’installation dont 812 sur le réseau interconnecté. Mais, ce n’est pas toute la Guinée qui est connectée. On a beaucoup de villes qui fonctionnent avec des groupes électrogènes qu’il faut alimenter avec du carburant avec les citernes qui se déplacent pour aller alimenter ces villes. Donc, nos moyens de production des hydrauliques est de 775 mégawatts, soit 61% et 265 mégawatts en thermiques. La part des producteurs indépendants représente environ 75%. La production annuelle est de 246 gigawatts/h, presque le double de ce qui se passait en 2017 où on était à 117 gigawatts/h. Les installations des infrastructures en termes de transport, de poste n’ont pas changé véritablement. Il y a 622 Guinéens et le nombre d’employés, c’est 1460 », a expliqué Bangaly Maty, le directeur général d’EDG, à l’attention du ministre.

Après une série de questions-réponses suivie d’une visite de quelques services relevant de cette direction, le ministre Ibrahima Abé Sylla et sa suite se sont rendus à Tombo où se trouvent les centrales thermiques. Là, également, ils ont effectué une visite guidée de quelques compartiments pour toucher du doigt les réalités du terrain. Et, au sortir de Tombo, le ministre est revenu sur les objectifs du gouvernement de la transition en termes de desserte en électricité.

Ibrahima Abé Sylla, ministre de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures

« Je suis venu prendre contact et faire l’état des lieux avec la division de production thermique de l’EDG et également prendre contact avec la direction pour voir comment ils gèrent, faire le point afin de mettre les bases qu’il faut pour que le pays avance. J’ai fait comprendre à ces ingénieurs que dans les deux ans, parce que j’ai fini déjà de faire l’état des lieux, si tout marche bien, nous aurons le dorsal qui sera construit et la majorité de la République sera électrifiée. Ça, ce n’est pas quelque chose à la légère que je déclare aujourd’hui au peuple de Guinée. Tout est déjà en place dans la majorité des projets que nous entamons. Alors, encore une fois, je voudrais remercier le président Mamadi Doumbouya et le Premier ministre. Je demanderai le support de tous les techniciens et ingénieurs qui sont là pour nous appuyer afin qu’on puisse produire 24heures/24 un courant de qualité pour le peuple de Guinée», a dit Abé Sylla.

Enfin, le ministre de l’énergie a invité les techniciens des centrales thermiques de Tombo à une augmentation de leur production.

« J’ai dit qu’au niveau de la production, on a besoin de 200%. Donc, pas de 100% seulement. C’est vrai qu’on peut avoir des pannes majeures au niveau de la production, au niveau des lignes de transport. Mais, on ne peut pas compter seulement sur ce que nous avions en main. Il faut faire des travaux aux générateurs qui sont là, les mettre en réserve pour qu’en cas de problèmes, qu’on puisse redémarrer et revenir à l’appoint », a indiqué Abé Sylla.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS