Feue M’mahawa Sylla


Comme annoncé précédemment, la dépouille de M’mah Sylla est arrivée mardi soir, 23 novembre 2021, à Conakry. La jeune fille de 15 ans est décédée samedi dernier à Tunis (Tunisie), où elle avait été évacuée pour des soins après avoir été victime de viol suivi d’un avortement, commis par des médecins, dans une clinique de Conakry.

 

Des proches de la défunte, des activistes des droits de l’homme, des citoyens anonymes, se sont mobilisés à l’aéroport de Conakry pour accueillir son corps. On notait également la présence d’une forte délégation gouvernementale, venue compatir à la douleur de la famille éplorée, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

 

C’est à 21h15’ que la dépouille de M’mah Sylla est arrivée à l’aéroport international de Conakry-Gbessia. Un moment de vive émotion, de tristesse et de consternation. Une occasion mise à profit par le gouvernement pour rassurer une nouvelle fois les Guinéens que justice sera rendue dans cette affaire. C’est le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, Guillaume Hawing, qui a réitéré cette promesse des autorités.

« Nous sommes là au nom du gouvernement, au nom du chef de l’État et au nom du Premier ministre. Tout le gouvernement est réuni pour apporter son soutien à la famille éplorée, pour compatir avec la famille. Ce qui est arrivé, est arrivé à toute la Guinée et Incha’Allah, toutes les dispositions seront prises pour sanctionner cette forfaiture. On vous rassure que justice sera faite. Un peu de patience, la justice est en train de jouer son rôle, la justice sera faite », a assuré Guillaume Hawing.

 

De son côté, la famille de M’mah Sylla a remercié les autorités guinéennes et tous les citoyens qui se sont mobilisés pour la soutenir dans ces moments difficiles. « Parler en ce moment-là, ce n’est pas aisé. Mais, l’exercice consiste ici à adresser des remerciements à l’endroit du peuple de Guinée, notamment à l’endroit de son président, le colonel Mamadi Doumbouya, et de tous les membres du gouvernement. Il vous souviendra qu’à son vivant, le président a effectué le déplacement à son chevet pour lui remonter le moral. Et depuis, il s’est investi pour que notre fille puisse retrouver sa santé. Mais, à l’impossible, nul n’est tenu.

 

Aujourd’hui, nous avons accueilli son corps. Je pense aussi que c’est le début d’un combat pour toutes les filles, pour toutes les femmes qui sont victimes de violences pour que cela puisse servir de déclic, afin que la problématique du système de santé en Guinée soit revue, que la situation des cliniques privées dans les quartiers soit revue et que ça soit discuté au plus haut niveau. C’est un moment qu’il faut aussi exploiter pour qu’il n’y ait jamais ça, pour que M’mah Sylla ne soit pas partie pour rien, pour que son âme puisse être honorée par le combat qui va demeurer après elle », a souhaité Alpha Amadou Diallo, représentant de la famille de M’mah Sylla à cette cérémonie.

 

M’mah Sylla sera inhumée ce mercredi, 24 novembre 2021, au cimetière d’Entag-Nord. Ce, après un symposium organisé à l’hôpital sino-guinéen de Conakry pour lui rendre un dernier hommage.

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com 

Tel : +224 622 07 93 59 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin