Alpha Condé, président de la République

Le président Alpha Condé a reçu hier, mardi 13 avril 2021, au palais Sékhoutouréya, des cadres du ministère de l’agriculture et de l’élevage ainsi que des partenaires techniques évoluant dans ces domaines.

A cette occasion, le chef de l’Etat guinéen a expliqué ses ambitions dans le cadre du développement de ces deux secteurs très importants, en vue d’assurer l’autosuffisance alimentaire en Guinée, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes. Il a annoncé notamment la mise en œuvre d’un projet visant à produire 25 millions de poulets par an pour permettre aux Guinéens de ne pas être dépendants des importations.

« Notre ambition, c’est de produire ce que nous consommons et de consommer ce que nous produisons. Cela a un grand avantage. Nous voulons devenir moins indépendants de la communauté internationale (…). Si aujourd’hui nous subissons l’augmentation des prix et que nous souffrons, c’est parce que nous n’avons pas pu produire ce que nous consommons. Donc nous avons décidé au niveau de l’agriculture, d’intensifier à la fois la chaîne de culture vivrière, la chaîne de culture d’exploitation, la chaîne des fruits et la chaîne des cultures maraîchères.

Vous savez que pour la nourriture, la meilleure chose, c’est la viande blanche, c’est-à-dire le poisson et le poulet. Or, nous importons 25 millions de poulets. Nous avons donc reçu des partenaires qui vont nous accompagner pour la production de 25 millions de poulets par an, avec l’accompagnement de la BIDC. Ça veut dire que les investissements des Guinéens devront apporter 30% et la banque 70% », a-t-il indiqué.

Alpha Condé a tenu toutefois à rassurer ceux qui évoluent dans le secteur de la volaille que ce projet ne vise pas à les affaiblir. « Ce qu’il faut dire aujourd’hui à toute l’échelle de la volaille, c’est de ne pas s’inquiéter. Parce que nous allons les intégrer, faire en sorte que le coût de production soit plus bas parce qu’aujourd’hui, ils vendent le poulet très cher jusqu’à 40 mille.

Or, l’objectif, c’est d’arriver à vendre le poulet à 20 mille. Donc, qu’ils ne craignent pas qu’ils soient éliminés, ils seront juste concurrencés. L’avantage de cela, c’est de créer beaucoup d’entrepreneurs surtout au niveau des jeunes et des femmes. Mais aussi beaucoup d’emplois », a laissé entendre le président de la République.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin