Privée de son siège et de ses bureaux depuis l’élection présidentielle du 118 octobre dernier, l’Union des forces démocratiques de Guinée (la principale formation politique d’opposition au régime Alpha Condé depuis 2010) a tenu ce samedi, 20 mars 2021, sa première assemblée générale hebdomadaire virtuelle. Et, au cours de cette rencontre en ligne avec les militants et sympathisants du parti, Cellou Dalein Diallo s’est exprimé sur le déguerpissement en cours à Conakry et environs, qui fait des sans abris sur son passage. Le leader de l’UFDG assure que, dans le contexte actuel, même une armée d’occupation ne pourait faire pire que le gouvernement guinéen dans la destruction des biens des citoyens, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes qui a suivi en direct cette assemblée virtuelle de l’UFDG.

C’est visiblement un Cellou Dalein Diallo très indigné et très abasourdi par la nature musclée des opérations de déguerpissement en cours dans le pays qui s’est exprimé ce samedi en live sur son compte Facebook. Dans une vidéo qui a déjà été regardée plus de 87 mille fois (à seulement deux heures de sa publication), le leader de l’UFDG a appelé à la mobilisation pour barrer la route à la dictature du régime Alpha Condé qui asphyxie son propre peuple. Pour le patron de l’UFDG, l’ampleur de la destruction des biens (maisons, boutiques et autres auxiliaires de commerce) orchestrée par les autorités actuelles laisse croire que le gouvernement est fou.

« Il n’est pas question qu’on se résigne à subir cette dictature. Il n’est pas question qu’on accepte que Alpha Condé continue de brimer les Guinéens et de confisquer nos droits et libertés. On dirait que le gouvernement est devenu fou. Hier, en revenant de Tanènè où j’étais allé prendre part aux obsèques du fils d’Elhadj Sèkhouna (le sage de la Basse Guinée, NDLR), j’ai vu les décombres des destructions massives auxquelles s’est livrées ce gouvernement dans un contexte de crise sanitaire aiguë où les pauvres citoyens ont besoin d’assistance et de la solidarité du gouvernement. Ils ont détruit des maisons d’habitation, faisant des centaines de sans abris. Ils ont détruit des boutiques où les gens tiraient l’essentiel de leurs revenus, sans préavis, sans indemnisation. Je me suis posé de question. Parce qu’une armée d’occupation ne pouvait pas faire pire… C’est la haine, c’est la violence. Est-ce que Alpha Condé est en train de sanctionner le peuple de Guinée, parce qu’il n’a pas voté pour lui ? Le gouvernement n’a aucun projet de modernisation et d’élargissement de la voie publique », a notamment dénoncé Cellou Dalein Diallo.

À suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin