Elhadj Cellou Dalein Diallo Siège de l'UFDG, le 2 août 2014

Elhadj Cellou Dalein Diallo
Siège de l’UFDG, le 2 août 2014

Come on le sait, au mois de juin dernier (le 12 exactement), le président Alpha Condé avait eu un surprenant trou de mémoire. Pour sa part, le lapsus du principal opposant au régime Condé date seulement d’hier. Dans l’un et l’autre cas, l’entourage a banalisé et la page a vite été tournée. Mais, n’est-on pas en droit de s’interroger sur ce qui arrive à nos gouvernants et à ceux qui veulent l’être ?

Le trou de mémoire du président Alpha Condé

Le 12 juin 2014, le président Alpha Condé était tout heureux d’inaugurer la ‘’blue zone’’, qui est un espace de loisir dédié aux jeunes de Kaloum. Se délectant de  cette réalisation du groupe français Bolloré, le président guinéen justifiait, comme s’il en avait besoin, l’importance d’un tel espace pour les bénéficiaires. C’est alors que le mot ‘’cyber’’ lui échappa… complètement !

‘’C’est vraiment un grand honneur (ndlr : d’avoir cette blue Zone), surtout pour la jeunesse guinéenne qui n’a pas beaucoup de moyens parce que les (……). Comment vous appeler ça ?(….) Comment on dit…  Les  centres où il y a les ordinateurs là (…) ? (Ne trouvant toujours pas le mot qu’il lui était important de prononcer, Alpha Condé s’est alors tourné vers le PM. Et, à Mohamed Saïd Fofana de dire de sécourir son patron : ’Ah haaa les cybers’’) ! « Voilà ! Les cybers’’, a alors enchaîné Alphale chef de l’Etat guinéen, plus que soulagé de conclure !

A 77 ans (officiellement…), le président Alpha Condé a désormais plusieurs signes extérieurs de vieillesse, mais pas seulement… Pourtant, cela ne lui empêcherait en rien de candidater pour un second mandat, en 2015, s’il le désir. Comme on le sait, il y a juste onze dix ans (en 2003), le général Lansana Conté ne parvenait même plus à descendre de son véhicule pour voter, mais il s’était fait réélire et a continuer à ‘’diriger’’ le pays cinq ans avant de… mourir au pouvoir !

 Le lapsus de Cellou Dalein Diallo

Le drame de Rogbané, le recensement général de la population, la lutte contre la fièvre hémorragique Ebola, etc. de la bouche même du président de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo a animé une assemblée générale « plus technique que politique », au siège national de l’UFDG, hier, samedi 2 août 2014.

Seulement, dans le thème portant sur le recensement général de la population, qui semblait lui tenir à cœur, Elhadj Cellou Dalein Diallo a essayé de démontrer que le gouvernement a fait dans la discrimination. En interprétant les chiffres donnés par le département du Plan, le patron de l’UFDG a décortiqué ce qui ressemble à un ‘’surpeuplement’’ de la région de la Haute Guinée et un ‘’souspeuplement’’ des régions de la Basse et de la Moyenne Guinée.

Mais, ne se limitant pas à cette caricature ethnico-régionaliste, Elhadj Cellou Dalein a précisé que ce sont les militants de son parti qui sont non seulement visés, mais plus encore qui seraient menacés de perdre leur citoyenneté… Et, c’est dans cet exercice de démonstration que le patron de l’UFDG a pris un des plus hauts cadres de son parti comme membre du parti au pouvoir ! En voulant annoncer que l’honorable Kalémodou Yansané n’a pas été recensé, à cause de son appartenance politique, Cellou Dalein Diallo a dit : « Lorsqu’ils ont su que Kalémoddou Yansané est du RPG, ils ont sauté chez lui… ». Tous ceux qui ont compris le lapsus ont illico essayé de corriger le patron (en riant, bien sûr)…

Naturellement, le chef de file de l’opposition savait que monsieur Kalémodou Yansané est de l’UFDG (et non du RPG) et il le corrigera (en banalisant, évidemment)… Fatigué, souffrant de quelque chose ou simplement obnubilé par le RPG- qui a piqué le fauteuil présidentiel qu’il avait presque gagné-, le président de l’UFDG (comme il aime s’appeler) ne s’est pas butté que sur ‘’le cas’’ Kalémodou Yansané, au cours de son assemblée générale de ce samedi 2 août…

Pourtant, à 63 ans, Elhadj Cellou Dalein Diallo n’a- comme maladie connue du grand public- que son diabète qu’il avait révélé en 2009, lorsque sa tournée avait été perturbée par le CNDD du capitaine Moussa Dadis Camara. De l’avais de plus d’un observateur, Cellou Dalein pourrait bien être, comme en 2010, le principal challenger de Alpha Condé en 2015, si les choses restaient en l’état…

Guineematin.com vous propose de visionner, ci-dessous, la vidéo qui revient sur les principaux thèmes abordés hier par Elhadj Cellou Dalein Diallo, y compris ledit lapsus…

 

Facebook Comments