Le mot d’ordre de grève générale et illimitée, déclenché par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), a été partiellement suivi ce dans la commune urbaine de Yomou. Parmi les 3 trois écoles publiques de la commune urbaine de yomou les cours ont pris l’élan normal comme d’habitude dès les premières heures de cours.

La grève du SLECG n’aura été que partiellement suivie dans la commune urbaine de Yomou. Au collège Dinda, sur 305 élèves attendus, 265 se sont présentés. Sur les 5 enseignants attendus, 3 sont venus pour donner cours.

C’est le même constat pour le collège Centre. Sur 502 élèves attendus, 276 se sont présentés. Du côté des enseignants, on a noté 3 présents sur les 6 attendus pendant les premières heures de cours. Il faut retenir que dans la commune urbaine de Yomou, certains les enseignants ont quitté les salles de classes avant 12 heures.

Pour le collège de la commune rurale de Bowé, les enseignants ont suivi le d’ordre de grève. Joint au téléphone, Youssouf Kpoghomou, professeur de Français au lycée-collège de Bowé, a dit qu’il n’y a pas eu cours. « Ici à Bowé, il n’y a pas eu cours. Aucun professeur n’a été à l’école ce jeudi matin. Nous, nous avons suivi la grève lancée par le SLECG à 100%. Les élèves ont été à l’école, mais ils n’ont trouvé aucun professeur. Ils étaient obligés de se rendre à la maison », a-t-il expliqué.

Siba Maomou, prof de Philosophie et secrétaire général du SLECG de Yomou

Pour le collège de Bignamou, une autre commune rurale de Yomou, la grève à été suivie à 97%, selon une source locale.

Par contre, les élèves et les enseignants de la sous-préfecture de Péla ont massivement pris le chemin de l’école où il y a eu cours jusqu’à 14h GMT, apprend-on.

Interrogé par notre reporter, Siba Maomou, prof de Philosophie et secrétaire général du SLECG de Yomou, n’a pas souhaité s’exprimer sur la grève.

De Yomou, Michel Anas Koné pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin