Le front social est tendu en ce moment en Guinée avec des grèves et menaces de grève qui suivent et s’entrechoquent. Les Pharmaciens d’Officines Privées de Guinée ont annoncé leur intention d’aller en grève le 20 janvier prochain, pour dénoncer de nombreux dysfonctionnements dans le secteur. L’annonce en a été faite ce mercredi, 15 janvier 2020, à l’occasion d’une rencontre organisée au siège de la structure à Conakry.

Le préavis de grève, adressé au ministre de la Santé, est signé par la Présidente, Madame Hawa Diakité, et le Secrétaire Général Elhadj Mohammed Manizé Kolié.

Guineematin.com vous propose ci-dessous, cet avis de grève :

AVIS DE GRÉVE DES PHARMACIENS D’OFFICINES PRIVÉES DE GUINÉE

Monsieur le Ministre,

Conformément au code de travail en République de Guinée en son article 31 alinéa 1.

Considérant les revendications des pharmaciens d’Officines Privées de Guinée, formulées dans le préavis de grève du 20 mars 2019, adressé à monsieur e ministre d’Etat, Ministre de la Santé, avec ampliation à la Présidence de la République.

Considérant le retard accusé par le Ministre de la Santé dans l’application des instructions recommandations des de son Excellence Monsieur le Chef de l’Etat, président de la République, le Professeur Alpha CONDE lors de l’audience du mercredi 27 mars 2019.

Considérant les recommandations de Monsieur le premier Ministre à la réunion du 20 mai 2019.

Considérant que le rapport de la commission d’évaluation des 58 sociétés grossistes répartiteurs est déposé depuis le 09 octobre 2019.

Considérant les recommandations des organisations professionnelles de la Pharmacie, dans la note technique adressée au Ministre de la santé le lundi, 23 décembre 2019.

Considérant que les importations massives de faux médicaments pendant la période d’évaluation relèvent d’un acte de sabotage savamment mis en place pour contrer les efforts dans l’assainissement du secteur pharmaceutique.

Considérant la gestion très opaque des conteneurs de faux médicaments, organisé par l’administration du Ministère de la santé.

Considérant à ce jour, la non-satisfaction des points de revendications formulés dans le préavis de grève du 20 mars 2019 à savoir pour l’essentiel.

La limitation du nombre de sociétés grossistes répartiteurs évoluant en Guinée.

L’installation et le fonctionnement de la brigade de répression Médicrime, pour assurer la fermeture des points de vente de faux médicament par les non-professionnels dans les marchés et le long des routes.

La réinstallation soutenue des pharmaciens de l’intérieur du pays.

Les Organisations Professionnelles de la Pharmacie décident de déclencher une grève de 3 (trois) jours à compter du lundi, 20 janvier 2020, par la fermeture des Officines Privées sur toute l’étendue du territoire national ».

Propos recueillis par Mohamed Doré pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin