Sergent Jeannette Nialen

Sergent Jeannette Nialen, une femme militaire qui est en service au camp Elhadj Oumar Tall de Labé, a perdu tous effets dans l’incendie de son logement, déclaré au quartier Tata I de la commune urbaine hier, mardi 28 janvier 2020, aux environs de 20 heures, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Il est pour le moment difficile d’expliquer les circonstances de cet incendie parce que la dame militaire était à son service au camp Elhadj Oumar Tall quand elle a été alertée par sa voisine directe.

« J’étais au service. On m’a appelé pour me dire que ma maison a pris feu. Mes enfants suivaient la télé chez mes voisins. Ma petite-fille, homonyme à mon papa, a dit qu’elle a faim. Ma fille a pris l’enfant pour venir lui service à manger. Dès qu’elle est venue ouvrir la porte, elle a vu la fumée sortir. Elle a tout de suite couru pour alerter notre voisine. Celle-ci étant en état de famille avancé, est tombée en cherchant à aller chercher secours dans le voisinage. Il n’y avait aucun homme dans la concession» a expliqué la victime.

Il a fallu la promptitude de certains jeunes du quartier pour limiter les dégâts : « j’ai appelé es sapeurs-pompiers qui m’ont dit qu’ils n’ont pas de carburant dans leurs véhicule pour venir éteindre le feu qui est là » a-t-elle regretté les larmes aux yeux.

A la question de savoir si les appareils n’étaient pas branchés, elle répondu qu’elle n’avait pas encore renouvelé son abonnement chez le distributeur d’images.

Il s’agit d’un bâtiment de 3 chambres, un salon, un magasin, une cuisine. Il n’y a pas eu de perte en vie humaine, mais tout le contenu est parti en fumée.

Pour le moment, la thèse de court-circuit est la plus retenus « mais les agents de l’EDG contactés par les responsables du quartier ont répondu qu’ils ne travailleront que le jeudi. Qu’ils ne peuvent donc effectuer le déplacement maintenant » confie Oumar Tely Condé, membre du bureau que quartier Tata I.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin