Elhadj Dembo Amirou Dramé, directeur préfectoral de l’éducation de Boké par intérim

Dans le cadre des préparatifs pour les examens nationaux, la Direction Préfectorale de l’Education (DPE) de Boké a rencontré ce mercredi, 15 juillet 2020, les responsables des écoles privées de la commune urbaine. La démarche vise à mettre en garde contre toute tentative de fraude pendant les examens scolaire comme c’est fut le cas l’année dernière, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

L’année dernière, la ville de Boké s’est illustrée dans le mauvais sens lors de l’organisation du baccalauréat. Trois écoles privées se sont associées pour former un comité de rédaction pour introduire de manière frauduleuse des documents dans les salles d’examen. Les auteurs avaient été certes arrêtés avant la fin des évaluations ; mais jusqu’à présent, la DPE n’arrive pas à digérer cette « trahison ».

Dans son discours, Elhadj Dembo Amirou Dramé, directeur préfectoral de l’éducation de Boké par intérim, n’a pas mâché ses mots. « Quiconque oubli le passé sera contraint de revenir. Je le dis parce que les examens à Boké sont un problème d’État. On dirait qu’on est les seuls en Guinée. Les écoles privées sont très difficiles, elles font tout ce qui est interdit. Aujourd’hui, les écoles privées sont très importantes dans la vie de l’éducation guinéenne. Mais si vous ne respectez pas les normes, ce n’est pas bien. L’an dernier, vous avez été insupportables, vous avez mis en place des comités de rédaction pour frauder avec les enfants. Jusqu’à présent, je détiens des téléphones retirés en salles d’examen. On a vu des gens qui composent à la place des candidats par votre faute », a-t-il martelé.

Elhadj Dembo Amirou Dramé a fait savoir que les mêmes pratiques pourraient reprendre parce qu’il en a entendu les échos. « Nous avons peur pour cette année aussi parce qu’il y a déjà des parents d’élèves qui sont venus nous voir pour nous dire qu’on a demandé 1 million aux enfants pour les aider à l’examen. C’est vrai qu’il faut chercher de l’argent, mais je vous demande de le faire dignement, si non ces enfants que vous voulez aider ne vous respecteront plus. Quand ils seront conscients, ils diront à tout le monde que vous les avez trompés, vous voulez saboter le système éducatif parce que vous êtes irresponsables et vous avez volé durant tout votre cycle d’étude ».

Devant cette situation, le directeur promet de tout mettre en œuvre pour empêcher la fraude. « Rassurez-vous que nous n’allons pas vous laisser faire. Les comités de rédaction que vous allez mettre en place serons traqués. Donc, vous êtes avertis. Quand on prendra quelqu’un, il ira loin. Au moment des examens, moi-même je serai gendarme. C’est un avertissement que je vous donne, à vous les responsables des écoles privées. Formez bien vos élèves et soyez sincères dans le travail. Si c’est comme ça, vous ne serez pas engagés dans l’échec d’un candidat. Je vous prie de vous repentir et de prendre conscience », a laissé entendre monsieur Dramé.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel: 628-98-49-39

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin