Malgré le pessimisme de certains, Bah Oury reste persuadé que le combat en cours un troisième mandat pour le président Alpha Condé va aboutir. Le président de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée (UDRG) l’a dit au cours d’une plénière du FNDC, tenue ce mercredi 29 juillet 2020, à Conakry.

Et pour cela, l’opposant appelle le peuple de Guinée à se mobiliser massivement le 6 août prochain, pour prendre part à la nouvelle manifestation appelée par le Front National pour la Défense de la Constitution pour exiger le départ du chef de l’Etat guinéen. Pour lui, c’est la seule possibilité qui s’offre aux Guinéens pour honorer la mémoire de toutes les victimes du combat pour la démocratisation du pays et préserver la stabilité de la sous-région.

Bah Oury, président du parti Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée (UDRG)

« Le combat pour l’alternance démocratique n’a pas commencé au mois d’octobre 2019. Beaucoup de nos compatriotes, sur plusieurs décennies, sont tombés pour que la Guinée connaisse un environnement de paix, de stabilité, de démocratie et de bonne gouvernance. Nous ne sommes que des continuateurs d’un processus qui a commencé il y a très longtemps. Et aujourd’hui, nous sommes encore devant un tournant historique : un 3ème mandat, ça serait de cracher sur les tombes de tous ceux qui sont tombés depuis très longtemps pour que la Guinée connaisse un environnement possible d’alternance démocratique.

Je pense à tous ceux et à toutes celles qui se sont mobilisés au niveau des forces vives et qui sont tombés, vous le savez dans quelles conditions tragiques. Donc, le combat d’aujourd’hui, c’est le combat pour que nos anciennes victoires, ou nos anciens combats, ne soient pas considérés comme vains ; que les morts qui sont enterrés depuis plus de 10 ans, depuis plus de 15 ans, ou plus depuis 20 ans, sachent dans leurs tombes, que leurs sacrifices accompagnent ceux qui sont présents aujourd’hui et qu’ils doivent nécessairement continuer le combat.

Nous sommes persuadés que nous gagnerons, parce qu’il y va de l’avenir de la Guinée, dans un contexte mondial troublé ; dans un contexte régional encore davantage troublé. La stabilité de la sous-région passe par la stabilité de la Guinée. Et un 3ème mandat plongerait la Guinée dans le désordre et plongerait la sous-région encore davantage dans le désordre. Donc, nous nous mobilisons pour la Guinée, nous nous mobilisons de plus pour l’Afrique de l’ouest. Souvenez-vous que le 6 août 1977, des femmes se sont levées et ont changé le tournant de l’évolution politique de Guinée. Le 6 août prochain, que Dieu soit avec la Guinée et avec les Guinéens », a prié le président de l’UDRG.

Propos recueillis par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin