Ni les négociations menées par certains cadres du pouvoir, ni les actes d’intimidation dont l’attaque de son domicile, n’ont réussi à dissuader Elhadj Sékhouna Soumah dans son combat contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé. Le Kountigui de la Basse Côte a réitéré sa position sur le sujet au cours d’une rencontre qui se tient ce mercredi, 23 septembre 2020, à son domicile situé dans la commune urbaine de Dubréka, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

Cette réunion regroupe les quatre coordinations régionales du pays, opposées à un troisième mandat pour l’actuel chef de l’Etat guinéen. Elle vise à plancher sur la suite à donner à l’attaque du domicile du domicile d’Elhadj Sékhouna Soumah, à Tanènè, le 1er septembre dernier. Ce jour-là, des agents des forces de l’ordre avaient jeté une importante quantité de bombes lacrymogènes dans la concession de l’autorité morale de la Guinée, où étaient réunis des sages des quatre régions naturelles pour discuter de la situation politique du pays.

« Ce jour-là, l’objectif des forces de l’ordre, c’était de nous tuer tous, mais Dieu ne leur a pas permis de le faire. Mais comme la loi n’est pas respectée en Guinée, jusque-là, rien n’a été fait pour arrêter les auteurs et commanditaires de cette attaque. Après ces événements, j’ai reçu des personnes à mon domicile, comme Elhadj Djériba Diaby, qui sont venues me demander de pardonner. J’ai dit que nous avons porté plainte et qu’on attend que la justice fasse son travail.

Et, puisque je n’étais pas seul, donc je ne pouvais pas prendre une décision sans vous autres, j’ai donc décidé de vous faire appel pour qu’ensemble nous prenions une décision. C’est pour cette raison que je vous ai fait appel. Mais déjà, je dis et je persiste que le 3ème mandat ne marchera pas. On reste sur notre position. Nous sommes contre le projet de 3ème mandat d’Alpha Condé. La constitution a prévu deux mandats ; il (Alpha Condé) a fait deux mandats, qu’il s’en aille maintenant », a dit Elhadj Sékhouna Soumah, qui a ouvert le rencontre.

A suivre !

De Dubréka, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin