Comme annoncé précédemment, ce mardi 29 septembre 2020, marque la reprise des manifestations du FNDC contre le projet de troisième mandat du président Alpha Condé. Malgré l’interdiction de la marche qui était prévue sur l’autoroute Fidel Castro, le Front National pour la Défense de la Constitution a appelé les Guinéens à la « résistance », en manifestant chacun dans sa localité.

Mais pour l’heure, cet appel n’a pas donné l’effet escompté sur l’axe Enco5-Hamdallaye, dans la commune de Ratoma. Même si certaines activités sont paralysées le long de la route, aucune manifestation n’est signalée encore dans zone, selon le constat des reporters de Guineematin.com déployés dans cette partie de la capitale guinéenne.

Entre Enco5 et Cosa, la situation est presque normale ce mardi matin. Les bouchons habituels ne sont pas visibles, mais la circulation est dense. Les stations-service et les pharmacies sont ouvertes, et la plupart des activités fonctionnent normalement. Au marché de Cosa, plusieurs vendeuses et clientes s’affairent. Par contre, les boutiques situées au bord de la route sont fermées.

De Cosa à Hamdallaye, la paralysie est un peu plus importante au niveau de la circulation, qui est très fluide dans cette partie de Conakry. Les boutiques et les pharmacies sont également fermées le long de la route, même si les stations-services, elles, fonctionnent. Au marché de Koloma également, seules les vendeuses de condiments et leurs clientes sont visibles sur les lieux.

Pour l’heure, aucune manifestation n’est signalée dans la zone, mais la méfiance est de mise. Un important dispositif sécuritaire composé de gendarmes et de policiers est déployé le long de la route le Prince. Un ou deux pick-up sont postés avec plusieurs agents au niveau de chaque endroit stratégique pour veiller au grain.

Ibrahima Sory Diallo, Laafa Sow et Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin