Comme indiqué dans une de nos précédentes dépêches, le procès d’Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, a été ouvert dans la matinée de ce lundi, 11 janvier 2021, au tribunal de première instance de Mafanco. Après plus de trois mois de détention préventive et deux semaines de grève de la faim, le responsable des actions et de la mobilisation du FNDC (Front national pour la défense de la Constitution) a balayé d’un revers de la main le contenu de l’accusation, a constaté un reporter que Guineematin.com a dépêche au tribunal.

Assisté de talentueux avocats comme Me Pépé Antoine Lama, Alsény Aïssata Diallo, Thierno Souleymane Barry, Salifou Béavogui, Mohamed Traoré et Cie, Foniké Menguè a réfuté le contenu du procès verbal de son interrogatoire, en demandant au tribunal de ne tenir pour vrai que ce qu’il dira devant lui.

Mais, déterminé à prolonger le séjour carcéral du responsable du FNDC, Lansana Sangaré, le procureur estime qu’un intellectuel aussi intelligent que Fonikè Mengué ne peut apposer sa signature sans avoir lu le document. « Monsieur le procureur, vous savez que dans les cabinets, tu peux dire quelque chose et on la falsifie », a fait remarquer le prisonnier politique, tout en leur demandant de se contenter de ce qu’il dira devant eux.

Malgré tout, dans ses réquisitions, le procureur a demandé à Madame Djeinabou Donghol Diallo, la présidente du tribunal que le responsable des actions et de la mobilisation du FNDC (Front national pour la défense de la Constitution) soit puni d’un an de privation de liberté…

« Madame la présidente, vous avez par devant vous Oumar Sylla, Foniké Menguè, le roi des jeunes ! Le FNDC a appelé à une manifestation non autorisée. Vu l’ampleur de la manifestation, le gouvernement a jugé utile de l’interdire.

Le 29 septembre donc, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, domicilié à Comandanyah, à la Minière, a pris une moto pour aller à Matoto Domino. C’est alors qu’il a été interpellé et conduit à la DPJ où il fut interrogé. Devant la police judiciaire, Oumar Sylla a refusé catégoriquement de répondre aux agents. C’est ainsi que du fait du lieu de son arrestation, il a été envoyé par devant notre tribunal.

Madame la présidente, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè est par devant ce tribunal pour des faits d’attroupement non autorisée. Son attitude a causé un trouble énorme à l’ordre public. C’est pour cette raison, madame la présidente, que je vous prie qu’il vous plaise de le condamner à un an d’emprisonnement ferme », a requis le procureur, Lansana Sangaré.

De la salle d’audience du TPI de Mafanco, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin