Domiciliée avec ses parents à Dalakö, un quartier de la commune urbaine de Kankan, Aïcha Kourouma vit avec une étrange maladie dont le traitement mériterait une intervention chirurgicale. Cette fillette de 3 ans a les cornées de ses yeux recouvertes de taches blanches. Elle est née avec cette maladie ; et, aujourd’hui, ses parents s’inquiètent pour son avenir. C’est pourquoi ils demandent aux associations et aux personnes de bonnes volontés de leur venir en aide pour sauver les yeux de leur innocente fillette, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Aïcha Kourouma n’est pas comme les autres enfants de son âge. Elle est timide et articule à peine des mots. Dès sa naissance, sa mère, Mariame Sidibé, a constaté que ses yeux étaient différents de ceux des autres enfants. Les cornées de ses yeux étaient couvertes de taches blanches. Mais, sur le moment, la nature de ses yeux n’a pas inquiété grand monde. D’aucuns la croyaient même endormie à tout moment. Mais, aujourd’hui, les inquiétudes sont biens présentes chez ses parents.

Mariame Sidibé

« Dès sa naissance, j’ai vu ses yeux comme ça. J’ai dit à mon mari qu’elle souffre d’une maladie. Mais, puisqu’elle était encore bébé à l’époque, les gens ont dit qu’elle est en train de dormir. Cependant, quand elle ouvre les yeux, je constate qu’ils ne sont pas comme pour les autres enfants de son âge. Donc, on l’a envoyé à l’hôpital, après diagnostic, les médecins ont dit qu’il fallait attendre un peu, je me suis occupé d’elle jusqu’à maintenant… Quand elle veut marcher, elle évite les obstacles. Si elle est avec ses amis, elle voit les jouets sans qu’on ne les lui montre. Les gens disent maintenant qu’elle voit bien, mais pas comme nous autres. Ils ont dit également qu’on peut enlever les taches blanches là sur ses cornées », a expliqué madame Mariame Sidibé.

Selon cette pauvre mère de famille, le traitement des taches blanches qui recouvrent les yeux de sa fillette méritent une intervention chirurgicale. Et, ce traitement serait même disponible à Conakry. Mais, dépourvu de moyens, madame Mariame Sidibé ne peut faire face aux frais médicaux de sa fille. C’est pourquoi, aujourd’hui, elle implore l’aide des associations et des personnes de bonnes volontés pour sauver les yeux de son enfant.

« On l’a envoyé chez un certain Camara, il nous a dit qu’il ne peut pas nous dire avec exactitude si Aïcha peut voir ou pas, puisque ses cornées existent. Il a dit que ce n’est pas dans ses compétences, il nous a recommandé de l’envoyer à Conakry. Pourtant mon mari et moi n’avons rien, c’est inquiétant. Nous demandons que les associations et les bonnes volontés nous viennent en aide », a dit Mariame Sidibé.

A noter que la petite Aïcha Kourouma n’est pas encore scolarisée. Et, selon ses parents, c’est à cause de cette maladie qu’ils tardent à l’envoyer à l’école.

Pour tout aide, les parents de Aïcha Kourouma sont joignables au 625 36 40 90

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin