Les menaces brandies par les autorités de Labé ont eu raison des boulangers locaux. Ces derniers ont annulé leur décision de revoir à la hausse le prix du pain. C’est le président de la coopérative régionale des boulangers qui l’a annoncé dans un entretien avec le correspondant local de Guineematin.com, ce samedi 23 janvier 2021.

Daouda Sow, président de la coopérative régionale des boulangers de Labé

« Hier, nous avons eu une rencontre avec nos membres pour tirer les leçons et leur restituer ce qui s’est dit au bureau du préfet. Comme la première autorité nous dit de fermer les fours si on ne parvient pas à vendre le pain au prix initial, nous ne pouvons pas croiser le fer avec les autorités. On annule donc notre décision en attendant une autre proposition qui nous sera faite. Même si la décision ne nous arrange pas, on est obligés de l’accepter », a déclaré Daouda Sow.

Elhadj Safioulaye Bah, préfet de Labé

Jeudi dernier, les boulangers de Labé avaient annoncé l’augmentation du prix du pain, qui passerait de 3000 francs à 4000 francs à compter du lundi prochain. Mais au lendemain de cette annonce, le préfet de Labé a convoqué les responsables de la coopérative régionale des boulangers à une réunion dans son bureau. Elhadj Safioulaye Bah, en compagnie du directeur préfectoral du commerce, Alsény Diaby, a menacé de sanctionner tout boulanger qui augmenterait unilatéralement le prix du pain à Labé.

Cette menace a été prise au sérieux par les boulangers, qui ont décidé donc de faire marche arrière.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin