« Les Guinéens n’ont pas honte, ils ont peur. Alors, c’est comme la tortue. Il faut mettre le feu derrière ». Ces propos tenus il y a quelques jours par le président Alpha Condé ne laissent pas indifférent le Bloc Libéral. Au cours de l’assemblée générale de cette formation politique, ce samedi 27 février 2021, son président Dr Faya Millimouno a répondu à cette sortie fracassante qui suscite une vague de réactions dans le pays. Il dénonce un mauvais exemple donné par le chef de l’Etat aux jeunes générations, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Dr Faya Millimouno, président du Bloc Libéral

 « Il y a des choses que nous avons apprises quand nous étions petits, mais que nous sommes en train de perdre petit à petit aujourd’hui. Dans nos villages, dans nos maisons, un papa se réserve toujours d’insulter son enfant devant des personnes étrangères. Parce que l’injure s’adresse à celui qui l’entend. Ce n’est pas nécessairement celui à qui l’injure est adressée, mais à celui qui entend. Donc dans nos familles, dans nos villages, on n’insulte pas (…)

C’est très difficile de dire à quelqu’un qui a déjà 82 ou 83 ans de changer, mais on demanderait à ce que le président abandonne les injures publiques. Ce n’est pas normal, c’est très décevant. Parce qu’il donne l’exemple aux insulteurs publics qui sont sur les réseaux sociaux et qui pensent que l’injure est une valeur. Les Guinéens ne sont ni des cabris ni des tortues », a déclaré le président du BL.

Tout en condamnant les propos du chef de l’Etat, l’opposant déplore aussi le cadre dans lequel ils ont été tenus. Car Alpha Condé s’est exprimé devant de nombreuses personnalités étrangères, qui prenaient part au forum sur l’investissement en Guinée. Une rencontre visant à attirer les investisseurs étrangers à venir investir dans le pays. Et pour rectifier le tir, il demande au président de la République de présenter des excuses publiques aux Guinéens.

Dr Faya Millimouno, président du Bloc Libéral

« La rencontre au cours de laquelle cette actualité-là est née, n’était pas l’endroit idéal pour dire ce genre de chose. Nos papas, quand il nous corrigeait, ils le faisaient en privé à la maison, des fois la porte fermée. Parce que c’est de l’éducation. Même votre enfant, quand vous l’humilier en public, vous lui avez enlevé une partie de sa personnalité. Au BL, nous sommes d’abord des éducateurs.

Vous vous rappelez qu’il y a deux ans et quelques, j’ai tenu des propos dans lesquels j’ai confondu M. Mamadou Lamine Fofana, à l’époque ministre de la justice, à Mohamed Lamine Fofana qui a été le porte-parole d’une rébellion. Lorsque je me suis rendu compte de l’erreur, j’ai fait une déclaration pour retirer mes propos et présenter publiquement mes excuses, même si cela m’a fallu une semaine à la maison centrale. Il y a quelque chose d’éducatif qu’on avait déjà posé comme acte, celui de reconnaître qu’on s’est trompé », a rappelé Dr Faya Millimouno.

Mohamed DORÉ pour Guineematin.com

Tél. : +224 622 07 93 59

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin