Les enseignants des écoles primaires de la commune urbaine de Boké ont pris part à une session de formation qui s’est tenue samedi dernier, 13 février 2021, dans la ville. Organisée par la délégation spéciale de l’enseignement élémentaire (DSEE), cette journée d’animation pédagogique vise à renforcer les capacités des instituteurs pour leur permettre de mieux former leurs élèves, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Cette activité a regroupé tous les enseignants des écoles élémentaires publiques et privées (enseignement général et franco-arabe) de la commune urbaine de Boké. Selon Mamadou Dian Baldé, le délégué spécial de l’enseignement élémentaire dans la commune urbaine de Boké, elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du calendrier scolaire établi par le ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation.

Mamadou Dian Baldé, délégué spécial de l’enseignement élémentaire de la commune urbaine de Boké

« Dans le calendrier scolaire élaboré par le département, il est prévu des journées d’animation pédagogique. L’objectif c’est d’améliorer la performance des enseignants dans le cadre du processus enseignement apprentissage. Cette fois-ci, nous avons abordé l’évaluation des apprentissages, parce que nous avons constaté que certains enseignants ont des problèmes à cerner les méthodes d’évaluation et les types d’évaluation.

 

L’autre thème qui sera exposé, c’est l’enseignement de l’écriture. Là aussi, on a constaté qu’il y a même des enseignants qui ont des lacunes dans l’écriture et il n’est donc pas rare de voir des élèves en classe de 6ème année qui présentent des écritures illisibles. C’est pour ça qu’on a accordé de l’importance à l’écriture. On va former les enseignants pour que dès la fin de la 2ème année, l’élève puisse écrire de façon lisible », a dit le DSEE de Boké.

 

Pour cette première journée d’animation pédagogique, les enseignants ont été répartis dans 7 centres. Ils ont discuté avec les animateurs sur les différents thèmes et ont fait des travaux pratiques. Une initiative vivement saluée par madame Djamilatou Bah, une instructrice qui a participé à cette session de formation.

Djamilatou Bah, participante

« Je suis très satisfaite de cette formation. Parce que si on ne connait pas les types d’évaluations ou comment faire la pratique de l’évaluation, on ne pourra pas bien former les enfants. Par exemple, les critères d’évaluation que nous venons de voir, on ne les utilise généralement nous pas ici. On prend seulement des questions à choix multiple. C’est pourquoi d’ailleurs, les élèves ont eu des difficultés l’année passée, à l’examen d’entrée en 7ème année.

 

Les sujets n’étaient pas difficiles, mais les candidats ont eu du mal à comprendre même les questions. Parce qu’on n’avait pas l’habitude de faire un questionnaire pareil. Ils connaissent les réponses, mais ils n’ont pas compris la façon dont il fallait aborder les différents sujets. Donc j’espère bien que ce genre de formations vont continuer et nous aussi on va se mettre à la tâche pour améliorer nos méthodes », a dit l’enseignante.

La délégation spéciale de l’enseignement élémentaire (DSEE) de la commune urbaine de Boké prévoit l’organisation d’une autre journée d’animation pédagogique avant la fin de cette année scolaire.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel: 628 98 49 38

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin