C’est quasiment à une journée portes closes qu’on assiste aujourd’hui à la direction préfectorale de l’éducation (DPE) de Siguiri. Les cadres de cette direction ont boudé leurs bureaux ce mardi, 26 janvier 2021, en signe protestation contre le non payement de leur prime d’incitation, a appris le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Seul le bureau du directeur préfectoral de l’éducation et les locaux du service examen ont ouvert leurs portes ce lundi à la DPE de Siguiri. Les autres cadres de cette direction ont fait un débrayage pour exiger qu’ils soient bénéficiaires de la prime d’incitation que l’Etat donne chaque mois, depuis l’année dernière, aux enseignants en situation de classe.

« Sincèrement je ne comprends pas le gouvernement d’Alpha condé. Soit il se moque des enseignants ou l’Éducation qui devait être la base du développement de l’État ne serait pas sa priorité. Nous avons boudé le travail ce matin pour réclamer notre prime d’incitation. Comment vous pouvez payer une prime d’incitation aux enseignants en situation de classe et ignoré les encadreurs ? » s’indigne un cadre de la DPE sous anonymat.

Mais, cet autre cadre de la DPE, visiblement parti en « grève » par solidarité, les initiateurs de se mouvement de débrayage sont injustes dans leur démarche et ils sont jaloux des avantages accordés aux enseignants en situation de classe.

« Moi, je ne comprends pas pourquoi ils sont partis en grève. Quand le gouvernement refuse de payer cette prime d’incitation aux encadreurs, moi je pense c’est juste. Lorsque les enseignants en situation de classe se battaient pour leurs conditions de vie, c’est nous les encadreurs qui avions saboté. Aujourd’hui ils (les enseignants) sont satisfaits et nous (les encadreurs) sommes jaloux. C’est injuste », a-t-il expliqué ce cadre gréviste sous l’anonymat.

A noter que pour le moment, on ignore jusque quand va s’étendre ce débrayage des cadres de cette DPE.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin