Dix jours après sa nomination à la tête du ministère des Travaux publics, Kadiatou Emilie Diaby a pris fonction. La cérémonie de passation de témoin entre la nouvelle ministre et son prédécesseur, Moustapha Naïté, a eu lieu ce vendredi, 29 janvier 2021, dans les locaux du département. Elle a promis d’apporter sa contribution à la réalisation du programme de développement des infrastructures routières, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Nommée le 19 janvier dernier, Kadiatou Emilie Diaby a officiellement été installée ce vendredi 29 janvier dans ses fonctions de ministre des Travaux publics. C’est ministre secrétaire général à la présidence de la République, Naby Youssouf Kiridi Bangoura, qui a présidé la cérémonie de passations de service entre elle et son prédécesseur. Une occasion mise à profit par Moustapha Naïté pour exprimer sa reconnaissance à l’endroit du président Alpha Condé pour la confiance placée en lui pour diriger ce département stratégique. Et, le ministre sortant s’en va avec un sentiment de n’avoir pas failli à sa mission.

Moustapha Naïté, ministre sortant des Travaux publics

« Il y a environ deux ans et demi, ici même, devant quasiment le même parterre de personnes, j’ai pris fonction à ce poste de ministre des Travaux publics. Et à l’époque, j’avais dit entre autres deux choses : la première, c’est l’immense défi, les responsabilités, la lourde tâche qui incombe au ministère des Travaux publics dans le développement de notre pays, dans la réussite du mandat du Chef de l’Etat, professeur Alpha Condé.

Au terme des deux ans et demi, sous l’autorité du Premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana, à qui j’adresse également ma profonde gratitude, en dépit des nombreuses difficultés, nous avons pu enclencher une réelle dynamique et mettre en route l’ensemble des grands travaux routiers qui concrétisent la vision du Chef de l’Etat dans le cadre des infrastructures routières.

Permettez-moi de tordre le cou à la tradition en ne listant pas pêle-mêle ce que nous avons pu faire ensemble. La cellule de communication vous propose en élément imprimé ce qui a été fait durant ces deux ans et demi sur l’envergure de ce qui a été fait, ce qui est en cours, en phase de démarrage et les perspectives réalisables. Je pense sincèrement que grâce à votre mobilisation, votre travail ardu et votre entière disponibilité, l’opinion publique se rend désormais compte de l’immensité de ce qui se fait dans ce secteur », a dit Moustapha Naïté.

Kadiatou Emilie Diaby, nouvelle ministre des Travaux publics

De son côté, la nouvelle ministre des Travaux publics n’a pas manqué de saluer les efforts consentis par son prédécesseur. Kadiatou Emilie Diaby promet de consolider les acquis et développer le secteur. Et pour cela, elle compte sur la collaboration de tous les travailleurs du département.

Kadiatou Emilie Diaby, nouvelle ministre des Travaux publics

« Monsieur le ministre, vous avez légué des acquis concrets et certains sur lesquels nous allons travailler pour consolider et développer le secteur. Maintenant, je voudrais m’adresser à tous mes collègues de ce ministère. Je suis fière de me joindre à votre équipe pour apporter mon humble contribution aux réalisations du programme de développement des infrastructures routières tel que le veut le président de la République. A cet effet, je suis heureux de l’avoir entendu dans votre discours de votre ferme et sincère collaboration pour mener à bien la mission dévolue à notre département », a dit la ministre Diaby.

La mission dévolue à ce département a été justement évoquée par le ministre secrétaire général à la présidence, qui a présidé cette cérémonie. Naby Youssouf Kiridi Bangoura a annoncé ce que le Chef de l’Etat attend des responsables du ministère des Travaux publics.

Naby Youssouf Kiridi Bangoura à la passation de service

« La vision du président est très clair : comment faire pour que Conakry et N’Zérékoré soit seulement à 8 heures de distance l’une de l’autre, comment permettre au pêcheur de Matam que son poisson soit vendu 8 heures après son accostage au marché de N’Zérékoré, comment permettre au planteur de Diécké que sa banane soit vendue à Conakry 8 heures après la récolte.

La mobilité est au cœur du développement, est au cœur aussi de la cohésion sociale dans un pays. Cette mobilité ne peut être assurée que par la qualité et la quantité des infrastructures routières. Tout cela c’est pour insister sur l’importance stratégique de votre département messieurs et mesdames les cadres et vous dire que les efforts qui ont été fournis depuis 10 ans vont être poursuivis et amplifiés. Je voulais donc vous appeler tous et toutes à vous mettre dans la vision du président de la République et sous le leadership de madame la ministre entrante », a conseillé Kiridi Bangoura.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18  

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin