Maison de la presseSelon les données de la Coordination nationale de lutte contre Ebola, jusqu’au 06 novembre 2014, la Guinée a enregistré 1 813 cas d’Ebola dont 1079 décès (59.5%). Ces cas sont répartis comme suit : cas confirmés : 1552 dont 875 décès (53.3%), les cas probables : 204 dont 204 décès et les cas suspects : 57. Les préfectures où la maladie à Ebola est toujours active sont : Macenta, Nzérékoré, Guékédou, Beyla, Lola, Kindia, Kankan, Siguiri, Faranah, Conakry, Coyah, Forécariah, Kérouané et Dubreka

Guineematin.com vous propose ici la situation de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola en Guinée, telle que présentée par la coordination nationale devant les représentants des médias ce samedi 8 novembre à la Maison de la presse:

Du début de l’épidémie jusqu’à la date du 06 Novembre 2014, la Guinée a enregistré 1813 cas dont 1079 décès (59.5%) répartis comme suit : Cas confirmés : 1552 dont 875 décès (53.3%), Cas probables : 204 dont 204 décès et Cas suspects : 57.

Au total 579 personnes sont sorties guéries des centres de traitement soit (soit 37.3%).

Dans la journée du 06 Novembre 2014, le nombre de cas hospitalisés dans les différents centres de traitement du pays est réparti comme suit :

– CTE de Guéckédou : 74 cas sont hospitalisés, dont 63 cas confirmés (Macenta : 30 ; Kérouané : 13 ; N’Zérékoré : 13, Faranah : 3 ; et Guéckedou : 4) et 11 cas suspects (Kérouané : 5 ; Kissidougou : 1 ; Gueckedou : 1 ; Nzérékoré : 4).

– CPTE de Macenta : 22 cas dont 12 confirmés et 10 suspects sont hospitalisés.

– CTE de Conakry : 31 cas dont 23 cas confirmés et 08 cas suspects sont hospitalisés.

Ce qui fait un total de 127 cas dont 98 confirmés et 29 suspects: dans les centres de traitement.

CONSTATS

 Nombre de Préfecture nouvellement touchée cette semaine : 0 ;

 Nombre de préfecture qui était devenue calme et redevenue active = 01 (Faranah)

 Nombre de préfectures antérieurement touchées ne notifiant pas de cas depuis plus de 42 jours (Foyers calmes) : 09 (Boffa, Boké, Pita, Dalaba, Dinguiraye, Dabola, Kissidougou, Yomou et Télimélé,).

 Nombre de foyers ayant notifié au moins un cas durant les 21 derniers jours (Foyers actifs) : 14 (Macenta, Nzérékoré, Guékédou, Beyla, Lola, Kindia, Kankan, Siguiri, Faranah, Conakry, Coyah, Forécariah, Kérouané et Dubreka)

ACTIONS RÉALISÉES :

1- Séance de travail sous la haute présidence du Chef de l’Etat portant sur l’aménagement de l’organigramme de la Cellule de Coordination nationale de lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola ;

2- Acheminement des intrants pour l’ouverture provisoire du CPTE de Kérouané;

3- Rénovation du centre provisoire de traitement Ebola de Kérouané ;

4- Envoie d’une équipe de prise en charge pour la préfecture de Kérouané ;

5- Elaboration et diffusion des besoins logistiques pour six (06) mois au niveau de tous les partenaires du terrain pour actions ;

6- Préparation des messages clé accompagnés d’images pour les panneaux flyers et des boites à images dans le cadre de l’information/sensibilisation des communautés sur le fléau qu’est la fièvre hémorragique à virus Ebola ;

7- Réception de dix (10) Pick up offerts par OOAS puis 200 motos et dix autres Pick up offerts par UNICEF ;

8- Acheminement des matériels de protection individuel et autres intrants pour approvisionner le magasin relais de Nzérékoré ;

9- Distribution de 14 ambulances offertes par la Banque mondiale (10) et l’OOAS (04) ;ACTIVITES EN COURS

  1. Poursuite de la distribution des ambulances et véhicules de supervision des activités ;
  2. Début de la formation du personnel de la Croix Rouge Française dans les CTE de Donka et

Gueckedou en vue de la préparation du transfert de responsabilité au niveau du futur CPTE de

Macenta :

  1. Préparation d’un Guide pour la formation des membres des CVS sur les techniques de mobilisation sociale et la communication pour le changement de comportement face à la maladie Ebola ;
  2. Livraison de 200 motos aux préfectures de Macenta, Nzérékoré, Kérouané, Yomou, Beyla, Forécariah et Coyah ;
  3. Acheminement des intrants et autres équipements pour les magasins relais à l’intérieur du pays ;
  4. Sécurisation de toutes les équipes et missions d’intervention sur le terrain dans le cadre de la riposte contre l’épidémie notamment les équipes de la Croix rouge, de l’OMS, des MSF, du PAM, etc ;

Message clé :

Ne toucher jamais le corps d’une personne décédée sans demander l’autorisation des services de santé.

Indexer au personnel de santé, toute personne qui présente des problèmes de santé au sein de votre famille ou votre lieu de travail.

Communiqué transmis par le service de communication de la Maison de la Presse

Quelques images de la communication de la coordination ce samedi :

Commentaires