FriaLa campagne électorale se poursuit actuellement à l’intérieur du pays pour l’UFDG. Mais, Cellou Dalein Diallo et son équipe de campagne sont attendus demain dans la capitale guinéenne. Et, avec les échauffourées enregistrées dans l’après-midi de ce mercredi 7 octobre 2015 à Conakry, on se demande comment se passera la journée du jeudi.

Déjà, plusieurs commerçants ont demandé à leurs collaborateurs de ne pas « toucher » aux portes de leurs boutiques et magasins demain. « C’est trop risqué ! Allez très tôt à l’aéroport parce que Cellou Dalein annonce son retour ce jeudi », a conseillé quelqu’un à son ami qui espère prendre son vol après 19 heures pour le Canada.

FriaDe Fria, Dr. Fodé Oussou Fofana, le directeur de campagne de Cellou Dalein Diallo, avait un œil sur Conakry pour savoir comment s’est comportée la ville au retour de leur collègue de l’opposition, Sidya Touré. Ayant appris les échauffourées entre les républicains et le RPG, le vice-président de l’UFDG n’a pas mâché ses mots. « Nous écraserons tous ceux qui se dresserons devant nous demain ! », a prévenu Fodé Oussou Fofana, lors du meeting qu’il viennent de terminer au « Terrain Rouge » de Fria.

En ce moment-même (19 heures 37′), les patrons de l’UFDG et les responsables de la campagne sont avec les sages de la grande mosquée Balia qui bénissent Cellou Dalein Diallo qui va clôturer demain une longue tournée à l’intérieur du pays.

Fria Le candidat de l’UFDG et son entourage disent n’avoir jamais été si proches de la présidence guinéenne et que seule la fraude électorale pourrait les empêcher de gagner le scrutin du dimanche prochain. C’est pourquoi, partout, le très pacifiste Cellou Dalein Diallo montre des muscles pour rassurer ses partisans qu’il sera digne de leur confiance et ne laissera pas échapper leur victoire. « S’ils veulent nous tuer ; qu’ils nous tuent tous ! Mais, ceux qui vivront, vivront en paix et en démocratie ! Est-ce que vous êtes prêts à vous battre contre la fraude ? », a scandé ici et là le leader pour lequel l’artiste Lama Sidibé a chanté « Gorko Sousaye » (lire, un garçon doit être audacieux). « Cette fois, ce sont les militants qui vont reculer, pas Cellou Dalein », a commenté un fieffé de l’UFDG.

Bref, beaucoup de commentateurs estiment que la journée de demain pourrait être un bon indicateur du climat de l’élection présidentielle dont sept des huit candidats demandent le report pour au moins permettre aux électeurs de recevoir les cartes électorales…

Mamadou Alpha Baldé est actuellement à Fria pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin