L’antenne régionale du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) de Kindia n’aura pas réussi à marcher ce lundi, 13 janvier 2020. Mais, elle peut se glorifier d’avoir réussi à paralyser les activités commerciales, malgré le quadrillage de la ville par les forces de l’ordre, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les boutiques et magasins sont restés fermés ce lundi à Kindia. L’ambiance était également morose chez les étalagistes. Les gendarmes étaient visibles au niveau des grands carrefours, notamment au grand marché. Ils régulaient la circulation et veillaient à ce qu’il y ait aucun attroupement. Ce qui s’est traduit par une paralysie de la ville.

Depuis quelques temps, les autorités de Kindia empêchent toute manifestation du FNDC dans la ville. Une attitude qui n’est pas du goût de l’antenne locale du FNDC qui ne s’avoue pas vaincue.

Kémo Mali Fofana, coordinateur régional adjoint du FNDC de Kindia

Selon Kémo Mali Fofana, coordinateur régional adjoint du FNDC de Kindia, lui et ses camarades vont s’opposer au projet de nouvelle constitution, en dépit de tous les obstacles. « Nous avons fait plusieurs réunions , mais on aurait souhaité que ces réunions se passent à huit clos , par ce qu’il fallait travailler aussi sur le terrain et persuader tous les militants et sympathisants à la résistance, où qu’ils soient, qu’ils restent chez eux et manifester à leur manière pour exprimer leur désaccord au projet suicidaire de nouvelle constitution . Vous avez vu à l’arrivée du président de la République, le maire de la commune urbaine, frappé par son âgé, a tenu un discours pratiquement honteux. Nous, nous étions touchés parce que le contenu de ce discours ne reflète pas la vocation de la population et les dires de la population de Kindia. On s’est même posés la question, il parle au nom de quelle population ».

Kémo Mali Fofana s’est réjoui du succès obtenu ce lundi, 13 janvier 2020, à Kindia, avec la paralysie de la ville. « Vous a avez vu, partout où vous passez dans la ville, les boutiques et magasins sont fermés. La ville est paralysée et ceux qui sont assis gardent leurs boutiques parce que nous sommes dans un Etat où l’Etat ne joue pas son rôle »

En outre, le coordinateur régional adjoint du FNDC de Kindia, a réitéré la détermination de sa structure à continuer le combat jusqu’à ce que le président Alpha Condé renonce au 3ème mandat. « Tant que le président ne renonce pas officiellement à son projet de troisième mandat, nous nous allons continuer à manifester. Même demain mardi, 14 janvier 2020, ça sera la même chose. Vous avez vu, le président même a appelé ses militants à l’affrontement. Donc, il incite les gens à la violence. Nous aussi, on va toujours marcher où paralyser les activités », a indiqué monsieur Fofana.

Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin