Une bonne partie de la délégation qui a quitté Mandiana ce samedi, 19 septembre 2020 pour aller assister au lancement officiel de la campagne du RPG Arc-en-ciel à Kankan n’a pas pu arriver à destination. Plusieurs responsables et militants du parti au pouvoir dans cette préfecture ont dû rebrousser chemin à cause du mauvais de la route reliant les deux villes, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

 

Ils étaient nombreux à avoir quitté la ville de Mandiana ce samedi matin dans le but de se rendre à Kankan pour assister à la cérémonie de lancement officiel de la campagne du RPG Arc-en-ciel pour la présidentielle du 18 octobre prochain. Mais seulement certains d’entre eux ont réussi à rallier la capitale de la Haute Guinée. Les autres ont été contraints de faire demi-tour, en raison du mauvais état de la route nationale Kankan- Mandiana.

 

« On a dû se retourner pour rentrer à Mandiana parce que la route est coupée entre Kodiaran et Mandiana. La partie est totalement inondée, il y a de la boue partout, et il n’y a aucune possibilité de déviation. On a appris qu’il y a des agents de la société Guiter SA qui vont venir libérer la route et permettre la reprise de la circulation », explique Sékou Keïta, membre du mouvement « Ton pied mon pied ».

 

Parmi ceux qui n’ont pas réussi à rallier Kankan, figurent les secrétaires généraux des trois sections du RPG Arc-en-ciel à Mandiana. Selon Lanceï Diallo, le secrétaire général de la section 1, ils n’ont pas eu le choix que de rebrousser chemin. « On voulait se rendre ce matin à Kankan pour assister au lancement officiel de la campagne du RPG Arc-en-ciel, mais on n’a pas pu arriver à destination.

 

On est partis jusqu’à 15 kilomètres de Mandiana, et on a trouvé qu’il n’y a pas de passage. Une grande quantité d’eau et de la boue ont envahi la route, empêchant le passage. Donc, c’est seulement certains motards qui ont pu continuer vers Kankan. Nous les secrétaires généraux des trois sections du RPG à Mandiana plus une importante délégation, nous avons fait demi-tour », a confié ce responsable local du parti au pouvoir.

 

Au-delà de Mandiana, c’est pratiquement toute la Haute Guinée (bastion historique du parti au pouvoir), qui souffre d’un manque criard d’infrastructures routières. Les habitants de plusieurs localités de cette région ont beaucoup de mal à se déplacer en saison pluvieuse.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel. 625810326 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin