Docteur Mouctar Diallo, président de l’ONG Alternative Citoyenne Guinée

La façon dont les emprises de la route sont en train d’être libérées par les autorités a suscité assez de commentaires dans la cité. Des leaders politiques et de la société civile ont réagi par rapport à cette opération de déguerpissement tout en proposant parfois des pistes de solutions. C’est le cas du docteur Mouctar Diallo Président de l’ONG Alternative Citoyenne Guinée qui, après avoir diagnostiqué la situation, demande à l’Etat de resserrer les rangs pour combattre la corruption.

Lisez !

Tout d’abord, il faut savoir que le déguerpissement dont certaines populations de Conakry sont victimes aujourd’hui est le résultat de la mauvaise gouvernance des régimes précédents.

Cela ne révèle-t-il pas l’existence d’un problème plus grave lié à la politisation de la chose publique, vente des domaines de l’Etat et à l’utilisation de l’argent des contribuables à des fins partisanes ?

La chose publique qui est destinée à tout le peuple de Guinée a servi à bâtir une fortune personnelle chez certains Guinéens à cause de l’absence de la rigueur de la loi appropriée. Toutefois, ces dirigeants de haut niveau ne sont pas les seuls à tirer profit de la bienfaisance mais aussi des chefs des quartiers convertis en vendeurs des domaines de l’Etat à des fins personnel.

Si on exclut ces situations aberrantes, on rentre de plein-pied dans une autre zone, où il faut assurer l’intégrité, la légalité et la crédibilité des processus de gestion de la chose publique, dans le respect des droits et prérogatives des différents acteurs de la vie sociaux politiques.

L’Etat, une foi encore doit resserrer les rangs pour combattre la corruption. Le manque de transparence alimente la corruption, un fléau redoutable dont les pauvres et les personnes vulnérables de notre pays paient le plus lourd tribut.

Le slogan « Gouverner autrement », prôné par le président Alpha Condé doit être une réalité concrète.

Sur le plan des infrastructures, une cartographie de l’existant est nécessaire pour aider les autorités compétentes à mieux évaluer leurs besoins en infrastructures et exploiter les travaux de génie civiles en cours et veiller à ce que les administrations locales réservent suffisamment de terres pour répondre aux besoins en infrastructures publiques, ainsi qu’aux besoins résidentiels, commerciaux, industriels et récréatifs sans lesquels on ne pourrait parler de développement.

Tous les guinéens réclament aujourd’hui le développement… Or, un adage dit qu’on ne peut pas faire des omelettes sans casser les œufs.

Si aujourd’hui, le gouvernement pour répondre aux besoins de sa population a décidé de récupérer les terrains de l’Etat par un déguerpissement pour que Conakry soit à l’image d’une capitale digne de nom je pense bien que l’État est dans son plein droit pour l’intérêt général.

Tout dépend, tout part et tout revient à l’Etat c’est d’accord oui. Vue l’occupation anarchique et clandestine non autorisée des domaines de l’Etat dans les abords de Conakry par les populations.

Mais je sollicite humblement à l’Etat dans sa grande clémence de faire un avertissement afin de prévenir les occupants de laisser les lieux avant qu’ils ne passent au déguerpissement et de penser à tous les citoyens en possession d’un titre foncier et leurs autorisations de construire délivrer par l’État guinéen.

Chers citoyens concernés par ce déguerpissement, la vie est faite de haut et de bas. Nous sommes conscients que vous traversez un moment de turbulence. Dans cette période de crispation, vous pouvez compter sur le soutien moral de Alternatives Citoyennes Guinée et de tous les Guinéens. Nous vous réitérons toute notre sympathie et surtout notre disponibilité pour toute action de notre part que vous jugerez nécessaire. Que Dieu nous accorde un dénouement heureux dans cette histoire. Soyez fort et surtout gardez votre foi habituelle. Une fois sortis de cette impasse, nous pourrons faire des progrès dans notre cher pays beaucoup plus rapides et significatifs.

Les attitudes de défi auxquelles on est confronté actuellement nous contraignent nous citoyens à resserrer les rangs autour de nos valeurs et à faire preuve de solidarité et d’union.

Vive la Guinée

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin